le rappel à l’ordre de Mbarga Nguelé aux délégués régionaux de la police

- Advertisement -

le rappel à l’ordre de Mbarga Nguelé aux délégués régionaux de la police

Dans un message porté du 4 mars que SBBC a consulté, et adressé aux délégués régionaux et aux commandants de groupement mobile d’intervention, le Délégué général à la sûreté (DGSN) leur ordonne de « prendre toutes les mesures nécessaires en vue de lutter efficacement contre la corruption et les tracasseries policières sur la voie publique ». Cette instruction de Martin Mbarga Nguelé, le patron de la police, fait suite à de « multiples plaintes des usagers pour tracasseries policières ». Des dénonciations enregistrées par la Commission nationale anticorruption (Conac).
Aussi, le DGSN demande à ses collaborateurs d’appliquer les instructions d’un message porté de juin 2023 où il proscrivait le retrait des pièces d’identité, même expirées aux usagers lors des contrôles.
Dans son rapport sur l’état de la corruption au Cameroun en 2022, document présenté fin 2023, la Conac révèle qu’avec 169 dénonciations reçues, la police nationale et la gendarmerie nationale se situent au 4ᵉ rang des administrations les plus dénoncées.
D’après ce rapport, policiers et gendarmes s’illustrent sur la voie publique par l’arnaque des automobilistes, l’arnaque des usagers dans les commissariats et les unités de gendarmerie, la majoration illicite des frais de délivrance de la Carte nationale d’identité, etc. Des actes qui placent la police nationale comme l’une des administrations les plus corrompues du pays.
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0603-12041-tracasseries-policieres-le-rappel-a-l-ordre-de-mbarga-nguele-aux-delegues-regionaux-de-la-police


.

- Advertisement -