récompense suprême pour un film camerounais, une première dans l’histoire de ce festival de cinéma

0 17

Pour la première fois de l’histoire du festival Écrans noirs, la récompense suprême revient à un film local. Samedi 8 octobre, l’Écran d’or a été décerné à « The Planters Plantation » du réalisateur camerounais Eystein Young Dingha (photo), lors de la clôture de la 26e édition de ce festival international du film africain à Yaoundé. Un coup de maître pour le jeune cinéaste qui signe ici son tout premier long métrage qui met en scène une jeune femme déterminée à préserver l’héritage de son défunt père contre vents et marées.
« Un grand merci à toute mon équipe. Un travail de réalisateur ne peut jamais être complet sans ce coup de pouce. Nous avons remporté (…), pour la première fois de l’histoire d’Écrans noirs, un Écran d’or », a réagi, sur sa page Facebook, Eystein Young Dingha qui s’est fait connaître du grand public comme acteur.

Son film a remporté jusqu’à trois récompenses. Outre le prix le plus prestigieux du festival, « The Planters Plantation » repart également avec le prix du meilleur film camerounais et celui de la meilleure actrice camerounaise. Ce long métrage faisait partie des trois films camerounais (sur 14) en lice pour l’Écran d’or cette année.
P.N.N
Palmarès du Cameroun à la 26e édition du festival Écrans noirs
Écran d’or : « The Planters Plantation » de Eystein Young Dingha
Écran du meilleur film camerounais : « The Planters Plantation » de Eystein Young Dingha
Écran de la meilleure actrice camerounaise : Nimo Loveline pour son rôle dans « The Planters Plantation »
Écran du meilleur acteur camerounais : Valery Nchifor pour son rôle dans « When it ends »
Écran du meilleur scénario camerounais : « L’Accord » de Franck Thierry Lea Malle
Écran de la web-série : « Coach » de Mbang Romeo alias Scandy Decimal
Écran de la série : « Maestro » de Billy Bob Lifongue
Écran du court métrage documentaire Afrique centrale : « When A River Becomes A Border » de Robi Layio
Écran du documentaire long métrage Afrique centrale : « Le mbolé du Kwatta » de Yannick Mindja
Écran d’honneur : Elvis Kemayo pour sa carrière artistique
Lire aussi :
Festival Écrans noirs : trois films camerounais en course pour la récompense la plus prestigieuse de la 26e édition

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/culture-et-societe/1010-9474-ecrans-noirs-recompense-supreme-pour-un-film-camerounais-une-premiere-dans-l-histoire-de-ce-festival-de-cinema