« Renard était aux manettes derrière Faé », une incroyable affirmation venue du Cameroun

- Advertisement -

« Renard était aux manettes derrière Faé »,
une incroyable affirmation venue du Cameroun

Une rumeur pour le moins inattendue émane du Cameroun où un journaliste a affirmé que
le technicien français Hervé Renard serait le véritable architecte
derrière la victoire de la Côte d’Ivoire lors de la Coupe
d’Afrique des Nations 2023 !

Alors qu’un bras de fer
oppose depuis une semaine le ministère des Sports camerounais et la
Fédération camerounaise de football (Fecafoot), l’ancien
journaliste de la CRTV, Jean Lambert Nang, a fait une
déclaration qui ne manquera pas de faire parler. Selon lui, c’est
Hervé Renard qui aurait orchestré en coulisses la campagne
victorieuse des Ivoiriens à la CAN ! Rappelons que les Éléphants
avaient tenté de recruter le sélectionneur de l’équipe de
France féminine en
plein tournoi, sous la forme d’un prêt. En vain.

« C’est Hervé Renard qui était aux commandes derrière Emerse
Faé lors de la CAN ivoirienne. C’est Hervé Renard qui a guidé les
Éléphants de Côte d’Ivoire derrière Emerse Faé, le sélectionneur
officiel. Beaucoup ne le savent pas (…) Les Lions Indomptables
méritent qu’un homme tel qu’Hervé Renard soit à leur tête
»,
a-t-il affirmé sur Info TV dans le but de plaider la cause
du Français pour le poste de sélectionneur des Lions Indomptables.
Reste que ces propos, avancés sans preuves, vont évidemment
beaucoup faire parler en Côte d’Ivoire où Faé est considéré comme
le nouveau héros national qui a mené les Eléphants au sacre sans
l’aide de personne.

Renard, le rêve inaccessible du
Cameroun

En revanche, il est indéniable que les Camerounais seraient plus
qu’enthousiastes à l’idée d’avoir Renard comme sélectionneur. Ce
dernier figurait d’ailleurs sur la shortlist proposée par la
Fecafoot au ministère des Sports, avant que ce dernier ne porte son
choix sur le Belge Marc Brys, en raison des exigences salariales
jugées excessives des candidats de la Fecafoot.

Cette “situation “d’ingérence” a été dénoncée par la Fecafoot,
engagée dans un bras de fer avec le ministère des Sports. Une
réunion d’urgence avait d’ailleurs été convoquée par la Fecafoot,
demandant à Samuel Eto’o de présenter des propositions pour
soumettre un nouveau staff technique au plus tard mardi, mais la
deadline a expiré visiblement sans que l’ex-buteur du FC Barcelone
ne passe à l’action. Le signe d’un début de réconciliation ?

À noter que Marc Brys, le nouveau sélectionneur des Lions
Indomptables, toucherait un salaire annuel de 420 000 euros, bien
loin des prétentions salariales d’Hervé Renard, estimée à
2,4 millions d’euros par
an
.



Cet article est apparu en premier sur https://www.afrik-foot.com/cote-divoire-herve-renard-can-selectionneur-fae-cameroun


.

- Advertisement -