Algérie et Tunisie dos au mur, un sélectionneur déjà viré… Le journal de la Coupe d’Afrique du 20 janvier

- Advertisement -

Algérie et Tunisie dos au mur, un sélectionneur déjà viré… Le journal de la Coupe d’Afrique du 20 janvier

Des larmes, du sang, du stress… Les matchs couperets continuent à la Coupe d’Afrique des nations ce samedi, avec déjà des rendez-vous importants pour l’Algérie et la Tunisie, qui ont connu un début de CAN très compliqué face à des équipes, a priori, à leur portée. Mais, au Burkina Faso et au Mali, Fennecs et Aigle de Carthage devront réaliser une grosse performance pour ne pas compromettre leur avenir dans la compétition.

Le fait du jour : Le sélectionneur de la Tanzanie viré

La Coupe d’Afrique des nations vient à peine de commencer qu’Adel Amrouche est déjà viré. Le sélectionneur de la Tanzanie a été suspendu huit matchs par la Confédération africaine de football (CAF) et a été licencié vendredi par sa fédération après des propos accusant le Maroc de « gérer le football africain ». Adel Amrouche, natif d’Algérie, avait déclaré avant la compétition sur une télévision de son pays que le Maroc était « une puissance reconnue dans le monde du football africain » et qu’il « gérait le football africain » en choisissant notamment l’horaire des matchs et les arbitres.

Adel Amrouche a été viré.
Adel Amrouche a été viré. – AFP

Adel Amrouche arrête donc l’aventure avec la Tanzanie en pleine CAN, alors que son équipe avait perdu son premier match contre le Maroc mercredi (0-3), dans le groupe F. La Tanzanie qui n’a encore jamais gagné de match à la CAN en trois participations doit affronter la Zambie et la République démocratique du Congo.

Le match du jour : Tunisie-Mali

La douche a été froide, très froide pour les Aigles de Carthage. Battue par la surprenante Namibie, lors du premier match de poule, la Tunisie est déjà dans le dur, alors qu’elle faisait partie des gros outsiders de cette Coupe d’Afrique des nations. Mais, pas d’affolement. « L’Argentine avait aussi perdu son premier match au Mondial, ça ne les a pas empêchés de remporter le trophée », avait réagi après la rencontre le sélectionneur Jalel Kadri.

Sauf que le match face à la Namibie semblait à la portée des Tunisiens, qui auront fort à faire contre le Mali, ce samedi (21 heures), assez facile vainqueur de la Mauritanie. Selon beIN Sports, le sélectionneur serait déjà sous pression, et la fédé aurait donné une « dernière chance » à Jalel Kadri avant d’affronter les Aigles.

Le joueur du jour : Riyad Mahrez

L’ancien joueur de Manchester City avait été fantomatique contre l’Angola (1-1), lors du premier match de la phase de poule de l’Algérie. Riyad Mahrez cristallise les critiques, au même titre que le sélectionneur des Fennecs, Djamel Belmadi, dont la lecture du match n’a pas été très convaincante. Mais l’ancien milieu de terrain de l’OM a tenu à défendre son joueur.

« Les critiques sur Riyad Mahrez ne datent pas d’aujourd’hui, a expliqué Belmadi en conférence de presse, vendredi, à la veille d’affronter le Burkina Faso (15 heures), dans un match déjà capital. En 2019, il était critiqué également. Je n’écoute pas les journalistes. Mahrez est le champion d’Europe. Il n’écoute même pas les critiques. On est concentrés sur l’équipe, le match. » Attention au retour de baton en cas de, nouvelle, contre-performance.

Le but du jour : Kevin Gonçalvez

Le Cap-Vert a nettement dominé le Mozambique vendredi (3-0), avec deux buts fantastiques. Le coup franc de 40 mètres de Bebe aurait pu figurer dans cette rubrique, mais le gardien était un peu trop coupable à notre goût. Alors que cette frappe de Kevin Gonçalvez est tout simplement imparable.

Le supporteur du jour :

Des supporters du Sénégal heureux.
Des supporters du Sénégal heureux. – AFP



Cet article est apparu en premier sur https://www.20minutes.fr/sport/football/4071696-20240120-can-2024-algerie-tunisie-dos-mur-selectionneur-deja-vire-journal-coupe-afrique-20-janvier


.

- Advertisement -