Mort d’Elizabeth II : la surprenante raison pour laquelle Michel Drucker se sent désormais « seul »

0 11

Invité sur le plateau de C à vous ce vendredi 7 octobre, Michel Drucker est revenu sur la mort d’Elizabeth II. L’animateur a souvent été cité à la mort de Sa Majesté.

Michel Drucker est un véritable miraculé. Après avoir connu de graves problèmes de santé pendant de longs mois, l’animateur vient de fêter son 80e anniversaire presque plus en forme que jamais. Télévision, radio, théâtre… il est inénarrable et n’a pas une journée de libre ! Et la longévité de l’animateur de Vivement dimanche fascine comme amuse. Souvent charrié pour son âge, Michel Drucker l’a encore été au début du mois de septembre, lorsqu’Elizabeth II est morte à l’âge de 96 ans. Le 8 septembre dernier, alors que le monde pleurait Sa Majesté, de nombreux internautes en ont profité pour faire un clin d’oeil à l’animateur. Sur les réseaux sociaux, ils s’en sont donnés à coeur joie en publiant messages amusants, photo-montages hilarants et aux blagues potaches.

« C’est donc un final qui opposera Michel Drucker à Jean Marie le Pen. Que le meilleur gagne », « Et c’est Michel Drucker qui gagne cette partie de Highlander, on le félicite ! », « Il n’y avait que la reine Elizabeth II qui me faisait douter mais maintenant j’en suis sûr le seul vrai immortel reste Michel Drucker », pouvait-on notamment lire sur Twitter. Invité sur le plateau de C à vous ce vendredi 7 octobre, justement pour parler de ses secrets de jeunesse, Michel Drucker s’en est amusé. « Je me sens très peiné depuis qu’elle n’est plus là Elizabeth IIa expliqué l’animateur. Je me sens un peu seul. C’est vrai que ces réseaux sociaux, quand je suis en reine d’Angleterre, ça m’amuse beaucoup. »

Michel Drucker a vécu « une descente aux enfers »

Pour garder la forme donc, Michel Drucker s’astreint à un régime très strict et suit des séances de sports intenses cinq jours par semaine. Dans les colonnes de Télé Star, il expliquait adorer continuer à bouger. Rameur, vélo, musculation… : « J’ai suivi le même rythme d’entraînement que celui que je suivais au moment de ma rééducation. Je fais une heure de sport par jour, du rameur, avec l’appareil que m’a offert Jean-Claude Killy ; j’ai mon tapis d’abdos et j’ai mon vélo ». Michel Drucker revient donc de loin. En septembre 2020, il a subi un triple pontage afin de déboucher ses artères et a été hospitalisé pendant plusieurs semaines avant de suivre une longue rééducation. Une période source d’angoisses pour l’animateur.

« Quand j’ai été hospitalisé, en 2020, pour l’endocardite infectieuse qui a failli m’emporter, elle est revenue en force, sans doute à cause de la morphine. Je me suis revu, enfant à Bodiffé, en Bretagne, où mes parents avaient pu se cacher. La silhouette d’un officier allemand se penchait sur moi, c’était très effrayant. Il y a eu aussi ces nuits où j’ai revécu toutes les époques de ma carrière depuis soixante ans. Ces mois à l’hôpital me font maintenant l’effet d’une descente aux enfers », se souvenait-il avec beaucoup d’émotions dans les colonnes de Paris Match. A l’hôpital, Michel Drucker a vécu des journées éprouvantes. « Au plus profond de mes angoisses, je me disais : ‘Pourquoi avoir peur, je vais revoir Jean et mes parents’, ajoutait-il. Moi qui ne suis pas dans ces réflexions-là, je me suis surpris à croire en ‘l’après’. »

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/mort-d-elizabeth-ii-la-surprenante-raison-pour-laquelle-michel-drucker-se-sent-desormais-seul-1658001