Des transfuges du MRC s’apprêtent à lancer le PSG, un nouveau parti politique

0 118

Le projet de création du Pacte social pour la gouvernance (PSG) est porté par Emmanuel Kueka (photo). Cet ancien militant du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) assure que les statuts et le programme de ce parti politique en gestation sont en train d’être écrits. Le dossier n’a donc pour l’instant pas encore été déposé auprès des autorités pour la légalisation.
« On ne veut rien faire dans la précipitation parce que c’est un projet sérieux. On prend le temps de bien faire », fait savoir Emmanuel Kueka, qui va sans doute prendre la présidence du PSG. Il ajoute que malgré cela, plusieurs personnes cognent déjà à la porte de cette nouvelle formation politique.
Il y a pourtant quelques mois, ce projet politique n’était pas d’actualité. Emmanuel Kueka était préoccupé par le processus de renouvellement des organes de base du MRC. Il conduisait une liste avec pour ambition de prendre la tête de la fédération régionale du parti de l’opposant Maurice Kamto à l’Ouest. Si tout s’est passé sans anicroche partout sur le territoire camerounais et même dans les fédérations du MRC à l’étranger, ces élections internes ont par contre viré en une guerre intestine dans la région de l’Ouest justement.
Tout a commencé quand plusieurs candidats ont été éliminés du processus électoral, notamment parce que leurs cartes de militants n’étaient pas répertoriées. À Yaoundé, le Directoire adoube ces décisions, si on en croit un de ses membres. Sauf que plusieurs candidats « abusivement déchus » ne comptent pas en rester là. Ils montent au créneau en créant un collectif « pour dénoncer la démarche non objective de la commission électorale à l’Ouest ». Emmanuel Kueka fait partie de ces protestataires. Il est même désigné comme le porte-parole du collectif, qui va saisir le juge de référé pour se faire entendre.
Mais le 2 août dernier, il va faire l’objet d’une procédure disciplinaire quand le Comité national de médiation et d’arbitrage (CNMA) du MRC décide de l’exclure définitivement du parti. « Je n’ai pas encore été notifié, mais j’entends dire que j’ai été exclu du parti », avait commenté Emmanuel Kueka.
Désormais, « Le MRC c’est le passé », fait-il savoir en indiquant qu’il est aujourd’hui occupé à travailler pour la naissance du PSG. Le parti compte recruter plusieurs déçus dans les rangs du MRC à l’Ouest. Emmanuel Kueka précise qu’il ne s’agit pas d’un regroupement des transfuges du MRC parce que le PSG nourrit l’ambition de regrouper tous les Camerounais.
Michel Ange Nga
Lire aussi :
Le MRC expérimente le vote par voie électronique pour le renouvèlement de ses organes de base
Présidence du MRC : Michèle Ndoki lance une opération de charme pour préparer son entrée en campagne
MRC : Ndoki soupçonne Kamto d’avoir truqué les statuts pour se maintenir à la tête du parti

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/politique/0908-9204-des-transfuges-du-mrc-s-appretent-a-lancer-le-psg-un-nouveau-parti-politique