Cameroun : « Voilà donc 8 mois que Doris réclame ses 500 000 FCFA » David Eto’o éclaboussé par une affaire d’escroquerie

0 112

Une information de Boris Bertolt, circulant sur les réseaux sociaux depuis ce matin, fait croire que David Eto’o, frère de la légende Samuel Eto’o, a escroqué 500 000 FCFA à une commerçante vendant des vêtements pour bébé à Douala

«DAVID ETO’O ARNAQUE 500 000 FCFA À UNE COMMERÇANTE VENDANT LES HABITS DES BÉBÉS. C’est connu. Faites attention à ceux qui se vantent régulièrement d’avoir de l’argent. Il ne savent pas payer leurs creances. Le cas de David ETO’O en est une illustration. En effet, En Décembre 2021, après la victoire de son grand frère à la FECAFOOT David eto’o entre contact avec une jeune fille du nom de Doris résidante à Douala. Cette dernière fait dans la vente en ligne des habits enfants. David ETO’O va à la rencontre de la jeune dame à Bonapriso, charmant garçon, il fait des avances à Doris qui ne manque pas de lui rappeler qu’elle est mariée il insiste la fille dit niat. Ce jour il est reçu comme le frère du du “ grand 9”. Champagne par ci et là. Sauf que David eto’o prend la marchandise de 500 000 Fcfa pour sa fille qui vient de naître. Normal. À priori c’est un client “ prestigieux “. 500 000 Fcfa ne saurait dépasser l’auteur de “ C’est la FECAFOOT “. Erreur. Jusqu’à à nos jours il n’a jamais payé sa dette malgré les multiples relances la fille. Poussant le mépris et l’arrogance loin, David ETO’O dire à la mère de la jeune fille qu’il est le frère de Samuel ETO’O et qu’elles ne peuvent rien lui faire. Voilà donc 8 mois que Doris réclame ses 500 000 Fcfa sans succès. Méfiez-vous de tout ce qui brille », écrit le journaliste lanceur d’alertes.

Note :Par éthique et déontologie, 237actu.com  qui n’a pas de certitude sur un certain nombre d’éléments ne peut confirmer ces allégations, car n’ayant pas pu joindre le mis en cause pour obtenir sa version des faits.



Cet article est apparu en premier sur https://237actu.com/cameroun-voila-donc-8-mois-que-doris-reclame-ses-500-000-fcfa-david-eto-o-eclabousse-par-une-affaire-d-escroquerie