l’Algérie étale ses atouts à Ghardaïa

0 14

l’Algérie étale ses atouts à Ghardaïa

L’Algérie étale ses atouts touristiques dans le Sahara à Ghardaïa, avec le lancement ce vendredi de la 5ème édition du festival international du tourisme saharien.

Ce coup d’envoi de cette manifestation a été donné par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi.

| Lire aussi : Le camping-car, nouvelle tendance du tourisme en Algérie- Vidéo

Le ministre du Tourisme qui visitait, dans la matinée, les stands des exposants animés notamment par des artisans et des agences de voyages, était accompagné par la ministre de la Culture et des arts, Soraya Mouloudji.

Cette manifestation internationale qui s’étalera sur trois jours, a vu la participation de 24 wilayas du Sud du pays ainsi que des représentants diplomatiques et des tour-opérateurs de plusieurs pays africains et européens.

Organisée par le ministère du Tourisme et de l’artisanat, cette nouvelle édition du tourisme saharien vise à promouvoir les potentialités touristiques du sud algérien.

Interrogé par TSA sur la stratégie déploie de son département pour promouvoir le tourisme saharien, le ministre du Tourisme et de l’artisanat a répondu : «L’État déploie beaucoup d’efforts qui se déclinent notamment à travers l’organisation de tels salons qui visent à donner une impulsion au tourisme saharien».

«Cette manifestation permet de relancer le tourisme en valorisant le potentiel et la diversité du patrimoine touristique. Avec une offre touristique algérienne très diversifiée, l’Algérie recèle un grand potentiel en matière de tourisme saharien. Tassili Ahaggar est un patrimoine culturel et naturel qui a plus de 8 000 ans d’Histoire. La grande civilisation du Tassili témoigne aux générations successives la richesse de notre Histoire millénaire. L’Algérie recèle un immense potentiel qui s’étend des oasis à l’est, aux dunes de la Saoura à l’Ouest en passant par les Ksours de Ghardaïa », a développé le ministre.

Le choix d’encourager le tourisme saharien vise à « diversifier l’offre touristique en faisant fructifier un gisement à exploiter et lancer des produits innovants destinés tant à nos compatriotes algériens qu’au marché international», a ajouté le ministre.

« Destination Algérie »

Yacine Hamadi estime que «le fait que ce salon a attiré de nombreux acteurs du tourisme dont beaucoup d’étrangers est un excellent indicateur. »

« Nous travaillons pour promouvoir le tourisme saharien afin de construire une offre touristique attractive répondant aux besoins des touristes étrangers et nationaux»», a-t-il ajouté.

Yacine Hamadi détaille comment l’Algérie compte devenir une destination touristique de choix pour les touristes nationaux et étrangers.

 «Nous avons mis en place une feuille de route intitulée «Destination Algérie», à laquelle nous avons mobilisé des moyens et réuni les conditions nécessaires pour sa réussite. Nous avons aussi, entre autres, classé des zones protégées qui incluent les oasis et d’autres sites à préserver», a-t-il dit.

Pour promouvoir la « Destination Algérie », des mesures concrètes ont été déjà prises. «Nous avons aussi pris des mesures pour renforcer les liaisons aériennes internationales qui desservent le sud algérien. Un vol direct reliant Paris à Djanet qui sera inauguré le 17 décembre prochain, sera le point de départ d’un renforcement des dessertes aériennes», a énuméré le ministre.

Cette ligne Alger – Djanet sera suivie par le lancement par d’autres vols pour relier les régions du Sahara avec des pays étrangers comme la France et l’Italie.

«Un vol charter est prévu une fois par semaine entre Paris et Djanet. Toutes les régions du Sahara seront concernées par un renforcement des dessertes aériennes. Nous avons conclu un partenariat ciblant le marché italien qui concerne le tourisme archéologique. Nous avons déjà reçu trois groupes de touristes. Nous sommes en négociation avec des tours opérateurs russes pour lancer des circuits balnéaires et dans le Sahara», indique de son côté Arezki Tahar PDG de l’Office national du tourisme (ONAT).

Le tourisme saharien est un « produit phare de la Destination Algérie. Son développement est une affaire de tous et nécessite une synergie entre plusieurs acteurs issus de plusieurs secteurs qui ont une relation directe ou indirecte avec le secteur du tourisme. Nous travaillons pour la promotion de «la Destination Algérie» d’abord auprès de nos touristes nationaux pour les inciter à découvrir leur pays, ensuite pour attirer les touristes étrangers», souligne quant à elle, Saliha Nacer Bey, Général Manager de l’office national du tourisme (ONT).

Au programme de ce festival international, les organisateurs ont prévu une conférence sur le tourisme saharien et le développement durable qui sera animée par des enseignants de l’université de Ghardaïa. Des voyagistes et des journalistes internationaux sont également conviés à des circuits touristiques au Sahara.

Cet article est apparu en premier sur https://www.tsa-algerie.com/tourisme-saharien-lalgerie-etale-ses-atouts-a-ghardaia/


.