“Ils ont toujours été obsédés par…” : pourquoi les parents de Mathilda May ont changé son nom sans son consentement

0 9

“Ils ont toujours été obsédés par…” : pourquoi les parents de Mathilda May ont changé son nom sans son consentement

Ancienne danseuse, Mathilda May a une carrière de comédienne incroyable et une place particulière dans le cinéma français, mais dont le changement de nom est dû à une décision de ses parents.

Fille d’une danseuse suédoise et de l’auteur dramatique Victor Haïm, Mathilde May a de qui tenir pour embrasser une carrière artistique, même si tout n’a pas été rose de ses débuts à la carrière qu’elle peut regarder avec fierté aujourd’hui. De retour à la danse après des années au cinémaelle est revenue sur le moment où ses parents ont changé son nom, sans son consentement.

« J’ai dû me réapproprier mon identité »

Premier prix de danse classique au conservatoire de Paris, soeur d’une professeur de danse, il ne fait aucun doute que Mathilde May ait poursuivi le chemin de sa mère. « Ma trajectoire s’est dessinée presque à mon insu » explique la comédienne dans les colonnes du Figaro, les désirs parentaux influent sur ceux de leurs enfants, plus ou moins consciemment. Je suis devenue danseuse peut-être pour me rapprocher de ma mère qui ne parlait pas bien le français. Mon père m’a influencée sur le fait que je ne mette pas de mot sur mes désirs. Ils ignoraient ce que je ressentais enfant.  »

A tel point qu’ils ont décidé de changer son nom de naissance, Karin Haïm, en Mathilde Mayalors qu’elle est âgée de dix-huit ans et ce sans lui demander son avisau moment où elle est choisie pour jouer dans Nemo, film fantastique d’Arnaud Sélignac. « Ils ont toujours été obsédés par la volonté de s’intégrer, explique l’actrice, de faire profil bas en même temps que de s’affirmer artistiquement. J’ai dû me réapproprier mon identité pour que renaissent mes propres désirs, mes rêves. » Artiste pluridisciplinaire, sachant allier la danse, la comédie, le cinéma, le théâtre, la mise en scène, Mathilda May touche à tout et travaille dur. « Je me suis demandé quelle était ma spécificité, ma singularité, peut-être l’eclectisme » explique-t-elle au Figaro. En 2008, elle crée une première pièce de théâtre avec Pascal Légitimus, puis d’autres suivront jusqu’au Molière de la mise en scène en 2019, avant de fonder sa compagnie.

Mère d’artiste et metteuse en scène appréciée

Sur ses deux enfants, tous deux sont créateurs et seulement l’un est artiste : Sarah produit des meubles en Indonésie tandis que Jules est musicien. Nés de son union avec Gérard Darmon, ils n’ont pas particulièrement suivi les traces de leurs illustres parents et ne se sont pas dirigés vers le cinéma. Mathilde May peut toutefois compter sur les comédiens qu’elle met en scène pour suivre ses traces. C’est ce qu’indique Dédeine Volk-Léonovitch, interrogée par Le Figaro « C’est un vrai cadeau pour un comédien d’être distribué dans un spectacle de Mathilda, elle donne toute sa vie dans ses spectacles. Elle est très à l’écoute, exigeante, elle travaille comme les danseurs. » explique-t-elle, seule elle ne s’arrêterait pas pour manger ! Elle nous envoie ses notes par mail la nuit. Généreuse, elle essaie toujours de tirer le meilleur de nous. »

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/ils-ont-toujours-ete-obsedes-par-pourquoi-les-parents-de-mathilda-may-ont-change-son-nom-sans-son-consentement-1671361


.