Xnxx : 4 conseils pour les personnes qui n’ont jamais eu d’orgasme

1 62

Xnxx : 4 conseils pour les personnes qui n’ont jamais eu d’orgasme

 

Si tu n’as jamais eu d’orgasme, il est facile de penser que ton corps est défectueux. Pourtant, il existe une multitude de facteurs extérieurs pouvant contribuer à cette incapacité à atteindre l’orgasme. Et pour t’aider, voici 4 précieux conseils.

Si tu n’as jamais eu d’orgasme et que tu as de réelles difficultés à l’atteindre, il est possible que tu sois touché(e) par l’anorgasmie. Ce trouble peut dépendre de plusieurs facteurs. Selon Sadie Allison, sexologue américaine, l’anorgasmie peut être attribuée à «  des inhibitions dans la chambre à coucher, des croyances culturelles ou religieuses qui empêchent de se détendre mentalement. Ou encore à des conditions médicales ou à la prise de médicaments, des blocages sensuels résultant d’expériences passées et des problèmes relationnels ou d’intimité » . Tu l’auras compris, le problème ne vient pas forcément de toi ou de ton corps.  Une multitude de facteurs peut expliquer cette incapacité à atteindre facilement l’orgasme. Mais l’une des principales raisons est souvent le manque d’éducation sexuelle reçue dans le passé. Aussi bien au niveau de l’anatomie que du plaisir à parler proprement. Alors, si tu n’as jamais eu d’orgasme ou très peu, voici 4 conseils pour t’aider à te libérer.

 

Prend conscience que le problème ne vient pas de toi

En cas d’anorgasmie, il est primordial de prendre conscience que le problème ne vient pas de soi. Tout autant qu’il est important de comprendre qu’il n’y a aucune honte à avoir. Il s’agit d’une expérience qui n’est pas rare, particulièrement chez les femmesEn effet, certaines études ont montré qu’environ 10 % des femmes n’avaient jamais eu d’orgasme et qu’environ 50 % n’ont pas d’orgasme lors des rapports sexuels . Un chiffre conséquent qui peut parfois s’inquiéter. Pourtant, il n’y a aucune raison de paniquer. Les orgasmes sont complexes et bien souvent imprévisibles. Il faut donc s’abstenir d’être constamment dans l’auto-jugement et dans la honte.

Apprend à connaitre ton corps

La plupart des personnes trouvent leur premier orgasme en se faisant plaisir tout seul, plutôt qu’avec un(e) partenaire. La masturbation est donc un excellent moyen de connaître parfaitement son corps. Et qui dit connaître son corps, dit aussi un orgasme bien plus facile à atteindre. Ainsi, tu peux explorer les zones les plus érogènes chez toi, ou les pratiques que tu aimes le plus . Le but est de te détendre totalement pendant ta masturbation de manière à prendre un maximum de plaisir. Tu peux également créer une forme d’excitation psychologique en regardant des films érotiques ou en écoutant des contenus qui font grimper la température pour toi. Le tout est de te donner avec toutes les sensations ressenties dans ton corps.

Ne défini pas l’orgasme comme un objectif

Pour avoir un orgasme, il ne faut pas le voir comme un objectif à atteindre à tout prix durant les rapports sexuels. L’objectif est plutôt de revenir à l’essentiel, à savoir donner et recevoir du plaisir. Si tu définis l’orgasme comme un objectif, tu ressentiras automatiquement une pression supplémentaire . De ce fait, il est essentiel que tu te concentres davantage sur ton plaisir et celui de ton/ta partenaire. La connexion entre vos deux corps est essentielle. Changer d’objectif et se focaliser sur le plaisir et l’amusement peut réellement rendre l’orgasme bien plus facile et accessible.

Sois patient(e) !

Parvenir à atteindre l’orgasme est parfois un long parcours. C’est pourquoi il est essentiel de prendre son temps et de ne pas perdre patience. Il est important d’être réaliste et de ne pas avoir de trop grosses attentes. D’autant plus qu’il n’y a pas de solutions magiques pour trouver l’orgasme. La patience est donc la clé. Il faut que tu sois prêt(e) à passer beaucoup de temps avec ton corps pour te concentrer un maximum sur ton plaisir, tes émotions et tes sensations . Le but étant d’explorer en profondeur ta sexualité. Il s’agit d’un travail difficile qui demande bien souvent beaucoup de temps. Plus important encore, il ne faut surtout pas se décourager !

CONFIDENCES : « Ma mère dit que je lui rappelle mon défunt père alors elle couche avec moi depuis que j’ai 14 ans »

Cet article est apparu en premier sur : https://trendy.letudiant.fr