la Côte d’Ivoire et la Guinée s’inspirent de l’expérience du Feicom

0 21

Une délégation du Fonds des prêts aux collectivités locales de Côte d’ivoire et une autre de l’Agence nationale de financement des collectivités territoriales de Guinée ont été reçues hier, 5 septembre par le top management du Fonds spécial d’équipement et d’intervention intercommunale (Feicom). Organisée par le Réseau des institutions africaines de financement des collectivités locales (Riafco), dans le but du renforcement des capacités de ses membres, la rencontre s’inscrit dans le cadre de la coopération entre les Institutions africaines de financement des collectivités locales, a fait savoir le Feicom.
Durant les échanges au siège du Feicom à Yaoundé, les institutions de financement des CTD ivoiriennes et guinéennes ont fait la revue du modèle du Cameroun en la matière pour améliorer leur propre système. Sur son compte Twitter, le Feicom a estimé la rencontre « se présente comme une opportunité d’échanges et de partage d’expériences entre ces organismes en vue d’identifier les acquis et bonnes pratiques du Feicom pouvant contribuer à l’amélioration de leur fonctionnement ».
Disposée et ouvert à partager son expérience, le directeur général du Feicom, Camille Akoa, a déclaré qu’« après dans 47 ans d’activités, l’organisme affiche un bilan apprécié par le gouvernement et les partenaires, ainsi qu’une expertise et une expérience reconnues aux niveaux national et international ».  
Ce n’est pas la première fois que des pays africains veulent s’inspirer du modèle du Feicom dans le financement des CTD. Cela a déjà été le cas du Niger. En 2016, le Fonds des prêts aux collectivités locales de Côte d’ivoire était déjà venu au Cameroun pour un partage d’expérience ; et c’est également la deuxième visite de l’Agence nationale de financement des collectivités territoriales de Guinée qui était déjà au Cameroun en 2018.
L.A. 

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0609-9305-financement-de-la-decentralisation-la-cote-d-ivoire-et-la-guinee-s-inspirent-de-l-experience-du-feicom