“J’ai senti que je n’avais plus rien à apporter” : Sylvie Tellier révèle les raisons de son départ de Miss France

0 13

Ce mercredi 31 août, Sylvie Tellier était invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste. L’ancienne reine de beauté, qui vient d’officialiser son départ de la société Miss France, a notamment révélé les raisons de son départ du célèbre concours.

Après plus de 15 ans de bons et loyaux service, elle tire sa révérence. Ce mardi 30 août, Sylvie Tellier a annoncé dans un entretien accordé au Figaro qu’elle « quitte ses fonctions de directrice générale de Miss France ». Elle a également confié que c’est Cindy FabreMiss France 2005, qui sera désormais aux commandes du Comité Miss France, aux côtés d’Alexia Laroche-Joubert. « C’est un changement de vie important pour moi après dix-sept ans d’engagement au sein du concours. Mais ce n’est pas ma société, et j’avais envie de donner une nouvelle orien­tation à ma carrière« , a-t-elle confié à nos confrères.

Invitée sur le plateau de Touche pas à mon poste ce mercredi 31 août, Sylvie Tellier est revenue sur son choix de quitter le mythique concours de beauté. Face à Cyril Hanouna, celle qui a été Miss France en 2002 a tout d’abord indiqué ne pas avoir « pris la décision d’un coup ». « J’ai senti que je n’avais peut-être plus rien à apporter. J’ai vécu les plus belles années. J’étais avec des filles exceptionnelles et je suis très fière de ce qu’elles sont devenues »a-t-elle poursuivi.

Alexia Laroche Joubert à l’origine du départ de Sylvie Tellier ?

Concernant les rumeurs sur un potentiel départ à cause de l’arrivée d’Alexia Laroche-Joubert dans la société Miss France, Sylvie Tellier a assuré que cela n’était pas le cas. « Je ne pars pas pour ça. Si je partais pour ça, je serais parti plus vite car Alexia est là depuis plus d’un an »a-t-elle assuré, avant d’ajouter : « Ce n’est pas que je m’ennuie chez Miss France, mais j’ai envie de challenge.« 

La désormais ex-directrice générale a en effet déjà une bonne idée de ce qu’elle souhaite faire dans le futur. « J’ai envie d’entreprendre. J’ai passé 17 ans à m’occuper des Miss et aujourd’hui j’ai envie de m’occuper de la France »a-t-elle ainsi indiqué, avant d’expliquer comment cela se matérialisera concrètement : « Je trouve que depuis le Covid, on a des entreprises qui sont en souffrance, et je voudrais valoriser le savoir-faire français. On a plein de PME, plein d’artisans, qui ont de l’or entre les mains mais qui n’ont pas l’expertise, l’expérience des médias, du business ou de la digitalisation. Et j’ai envie d’apporter mon aide à toutes ses entreprises ».