Michel Sardou s’en prend à Jean-Luc Mélenchon, “il fout la merde”

0 18

Invité spécial de la rentrée de « Touche pas à mon poste » sur C8, Michel Sardou a été interrogé par Cyril Hanouna sur la situation actuelle en France et a donné son avis tranché sur Jean-Luc Mélenchon.

Michel Sardou n’a plus rien à prouver et surtout, il a gardé sa liberté de ton sans s’embarrasser. Invité sur le plateau de l’émission de rentrée de TPMP sur C8 ce lundi 29 aoûtle chanteur a été interrogé sur la situation du pays et notamment sur les derniers propos d’Emmanuel Macron sur la « fin de l’abondance ». C’est dans ce contexte que Michel Sardou a donné son avis clair et tranché sur Jean-Luc Mélenchon, une séquence qui ne passera sûrement pas inaperçue.

Michel Sardou « Jean-Luc Mélenchon ne sera jamais premier ministre, moi vivant »

Après avoir expliqué avoir voté pour Emmanuel Macron en 2022, estimant que le chef de l’Etat actuel « ne s’en sortait pas trop mal vu le merdier actuel », Michel Sardou a été invité à développer sa pensée « parce que tu as la guerre d’un côté, t’as Mélenchon qui fout la merde » ce qui a fait réagir le public. « Mélenchon t’es pas fan  » lui a alors demandé l’animateur. « Ah non, pas du tout. Attends, il se croit en monarchie constitutionnelle lui !Il s’est vu élu premier ministre ! Mais on élit pas les premiers ministres en France ! » Cyril Hanouna en a alors profité pour passer la séquence où Jean-Luc Mélenchon avait répondu à l’invective de Michel Sardou au moment des présidentielles, déclarant quitter la France s’il était élu. « Oui il m’avait répondu mais j’m’en fous » a réagi le chanteur des « Lacs du Connemara ». « D’abord il y a beaucoup de français qui l’aiment bien il fait partie du patrimoine, que ça lui plaise ou pas c’est comme ça, avait déclaré le candidat à la présidentielle, et je lui dirai ‘ne faites pas ça, avec le système d’impôt universel que je veux mettre en place vous pouvez aller même en enfer je vous rattrape avec la note.’

La séquence n’a pas calmé du tout Michel Sardou qui a renchéri.« Ils s’imaginent les mecs qu’on se tire pour aller chercher du pognon aux Caraïbes ou je ne sais pas où. Moi j’ai deux choses : une maison en Normandie et un appartement à Parisa-t-il rétorqué, et une Porsche, j’ai que ça moi, il n’a pas besoin d’aller en enfer, ou alors, il y restera ! […] Je ne quitte pas parce que Mélenchon sera premier Ministre, d’abord il ne le sera jamais, moi vivant ! » a-t-il ajouté sous les applaudissements du public et le rire de Cyril Hanouna. Avant de poursuivre « J’allais pas cacher mon blé, je m’en allais parce que si la France devient ce qu’est Mélenchon, qui depuis qu’il est de retour d’Amérique du Sud, scande « la revolucion, la revolucion » ça va, on n’a pas besoin de faire des manifs en ce moment, d’emmerder les gens qui travaillent. C’est pas la peine d’en rajouter, là il est en train de promouvoir la révolution, ça c’est bon pour la Colombie, mais on n’est pas en Colombie. » une conclusion Michel Sardoufidèle à son franc parler légendaire.