Des ministres des Maldives insultent Narendra Modi: l’Inde appelle au boycott

- Advertisement -

Des ministres des Maldives insultent Narendra Modi: l’Inde appelle au boycott

#BoycottMaldives : ce hashtag se répand comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux indiens, à la suite d’une crise diplomatique lancée par trois ministres maldiviens. Ces derniers ont copieusement insulté Narendra Modi, le Premier ministre indien sur X. Leur sortie a fait scandale et provoque une campagne très suivie en Inde qui vise à punir ces écarts de langage.

Publié le :

1 mn

Ce sont les agences de voyage qui ont dégainé les premières. L’une des principales plateformes indiennes de réservation a suspendu l’achat de billets vers les Maldives, dans un geste de soutien à Narendra Modi. « Nous reviendrons en arrière si et seulement si les ministres maldiviens présentent leurs excuses », disent ses responsables.

Les relations entre les deux voisins étaient déjà tendues depuis l’élection récente de Mohamed Muizzu à la présidence. Le nouveau patron des Maldives avait demandé pendant sa campagne le départ des soldats indiens stationnés dans son pays et n’a jamais caché qu’entre Pékin et New Delhi, il choisirait la Chine comme partenaire privilégié. Mais Mohamed Muizzu ne s’attendait sans doute pas à une crise diplomatique si précoce. Il a eu beau désavouer et mettre à pied les membres de son gouvernement après les messages d’insultes postés sur les réseaux sociaux taxant Narendra Modi de clown, de terroriste ou de soutenir Israël, le hashtag #BoycottMaldives est devenu viral. Ce dernier est notamment appuyé par les stars de Bollywood et les grands noms du cricket indien.

Il est difficile pour l’instant d’estimer l’impact de cette campagne. Mais le tourisme maldivien devrait le sentir passer. Avec les Russes, les Indiens forment le premier continent de touristes étrangers sur les plages paradisiaques de la côte maldivienne.

Cet article est apparu en premier sur https://www.rfi.fr/fr/asie-pacifique/20240110-des-ministres-des-maldives-insultent-narendra-modi-l-inde-appelle-au-boycott


.

- Advertisement -