les propositions de la Banque mondiale pour saisir les opportunités de l’urbanisation

0 15

les propositions de la Banque mondiale pour saisir les opportunités de l’urbanisation

La Banque mondiale pense que les villes camerounaises peuvent être des lieux de développement de l’économie. Dans son rapport « Créer des marchés au Cameroun », l’institution de Bretton Woods constate que « Douala et Yaoundé représentent déjà 44 % du PIB national, et on estime que les villes du Cameroun sont globalement presque deux fois plus productives que le reste du pays. C’est dans les villes qu’est générée une grande partie de la richesse future du Cameroun ».
De plus, la Banque mondiale remarque que les plus grandes villes du Cameroun ont essentiellement la même structure économique aujourd’hui qu’il y a 10 ans. « Alors que le Cameroun a connu un taux d’urbanisation rapide, le revenu réel par habitant a peu augmenté. Les économies de Douala et de Yaoundé ont obtenu des résultats inférieurs à ceux de leurs homologues internationaux », peut-on lire dans le document.
Aussi, pour faire des centres urbains des espaces de développement, l’institution internationale préconise dans son rapport d’opérer des réformes, notamment sur le financement du logement long-terme, l’amélioration de la délivrance des permis de construire, la faisabilité de la création d’un organisme d’aménagement du territoire à Douala et Yaoundé ; ou encore le renforcement des Guichets uniques des transactions foncières, GUTF, en commençant par les marchés de Douala et Yaoundé.
Des investissements doivent également être faits dans les infrastructures commerciales dans le cadre de partenariat public-privé avec les villes ou encore dans les « infrastructures numériques du dernier kilomètre ».
À noter que d’après cette analyse de la Banque mondiale, « Le Cameroun a l’un des taux d’urbanisation les plus élevés d’Afrique : 58 % de la population vit désormais dans des zones urbaines, contre 14 % en 1960. La population urbaine devrait continuer à croître à un rythme rapide de 4 % par an. Le taux d’urbanisation devrait atteindre 73 % d’ici 2050 ».
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/economie/0512-9779-developpement-des-villes-les-propositions-de-la-banque-mondiale-pour-saisir-les-opportunites-de-l-urbanisation


.