« J’étais au bout du rouleau » : Marc Veyrat sauvé du suicide par sa femme

0 22

Marc Veyrat était l’invité de Chez Jordan ce lundi 26 septembre. L’occasion pour le chef cuisinier de faire une révélation très bouleversante.

En 2019, Marc Veyrat a beaucoup fait parler de lui. Le chef cuisinier s’est vu retirer une étoile par le Guide Michelin et il avait souhaité connaître « les raisons exactes du déclassement » de son restaurant La Maison des Bois. Une période qui a été très compliquée pour lui, comme il l’a expliqué face à Jordan de Luxe ce lundi 26 septembre. Invité de l’émission Chez Jordan sur C8, Marc Veyrat a révélé qu’il avait pensé au suicide. « Suite à cette étoile qui vous a été enlevé, vous avez pensé au suicide« , a d’abord lancé le journaliste avant d’ajouter : « Heureusement que votre femme était là parce qu’elle vous a carrément enlevé le fusil des mains, elle a enlevé les médicaments« . Ce à quoi le principal concerné a expliqué : « Elle m’a emmené à l’hôpital à Paris, et je me suis fait soigner là-bas« . Une révélation qui surprend beaucoup Jordan De Luxe, qui essaye de comprendre ce qui a pu le pousser à agir ainsi. « Vous comprenez ne pas que c’est l’honneur d’un paysan que l’on met en doute »a assuré Marc Veyrat. « Je comprends mais à aller jusqu’à la mort ?« , lui a ensuite demandé le journaliste. Un moment que le chef cuisinier n’a jamais oublié et qui a beaucoup marqué sa vie mais aussi sa carrière. « Il y avait un surplus de tout, ça c’était l’hémorragie inévitable, c’était dramatique »a-t-il conclu.

Cette étoile, Marc Veyrat ne l’a jamais digérée. Toujours très touché, il explique qu’il s’agit d’un « fardeau. C’est une cicatrice qui n’est toujours pas refermée parce que c’est l’honneur d’un pays, c’est pire que l’honneur d’un chef encore« , assure-t-il d’abord. Bien décidé à se faire entendre, il évoque ensuite sa famille qui, selon lui, n’avait pas des moyens exceptionnels mais est parvenue à réaliser ses rêves. « Moi je suis né avec la terre, c’était dur, mes parents étaient pauvres, c’était difficile« , s’est-il souvenu avant d’ajouter :  « On avait 15/20 vaches mais on avait un sens de la vie extraordinaire qui n’a rien à avoir avec ces affabulations. On allait droit au but chez nous« . Ainsi, lorsque Marc Veyrat a été privé de son étoile, il a indiqué que c’est « l’honneur d’un homme qui a tout donné pour sa profession qui a été touché« . Durant cette période compliquée, le journaliste lui rappelle qu’il a pu compter sur le soutien de son épouse, Christine. « Heureusement qu’elle était là, j’étais au bout du rouleau« , a affirmé Marc Veyrat. Toutefois, elle n’est pas présente à ses côtés.  « On ne la voit jamais mais c’est grâce à elle que j’ai pu obtenir cette interview. Elle est très discrète sur les réseaux sociaux. Pourquoi n’est-elle jamais avec vous ?« , a demandé Jordan de Luxe. « Elle veut un système de protection« , a d’abord expliqué le cuisinier avant d’ajouter :  « Elle me dit toujours que j’ai tellement souffert qu’elle veut me laisser livre dans ma parole. Elle ne veut pas intervenir« .

Marc Veyrat : cette comparaison avec un autre chef étoilé célèbre

Face à Jordan de Luxe, le chef cuisinier déplore l’arrivée de nouvelles personnes au Guide Michelin. « Avant, il y avait des gens formidables« , assure-t-il avant d’ajouter : « Ce jeune est arrivé, il sort d’une université de commerce mais pourquoi nos clients ont-ils fait un tas de lettres affirmant que c’était injuste ? Le journal de TF1 a même interviewé mes clients pour savoir ce qui avait changé depuis qu’on m’a enlevé l’étoile« , a-t-il poursuivi. Par la suite, il décide de faire une comparaison avec Bernard Loiseau. « On allait soi-disant lui enlever la sienne et il a mis fin à ses jours »a rappelé Marc Veyrat avant d’ajouter : « Je ne sais si ces gens-là comprennent bien ce qu’il se passe« . Pour rappel, Bernard Loiseau était un chef cuisinier qui avait obtenu trois étoiles au Guide Michelin et 19,5/20 au Gault et Millau. Il était parvenu à se faire une place et était l’un des cuisiniers français les plus médiatiques des années 1980 et des années 1990. En 2003, il a fait l’objet d’une rétrogradation de 19/20 à 17/20 du guide Gault et Millau, et d’une vive critique négative médiatisée du critique gastronomique François Simon. Quelques jours plus tard, il a mis fin à ses jours, sans explication, dans son logement avec l’aide de son fusil de chasse. Une tragédie qui aurait pu arriver à Marc Veyrat si son épouse n’était pas intervenue à temps.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/j-etais-au-bout-du-rouleau-marc-veyrat-sauve-du-suicide-par-sa-femme-1654486