au 3e trimestre 2022, le PAM n’a pu mobiliser que 47 % des financements attendus cette année

0 15

Le Programme alimentaire mondial (PAM) affirme avoir besoin de 147 millions de dollars pour répondre aux besoins alimentaires et nutritionnels des personnes les plus vulnérables au Cameroun en 2022. Mais à ce jour, seulement 47 % de ce montant (soit 69 090 000 de dollars) ont pu être mobilisés, alors que le PAM estime que près de 3,9 millions de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire dans le pays, dont 2,4 millions identifiés en situation d’insécurité alimentaire.
L’organisme onusien précise que 66 % des financements reçus pour couvrir ces besoins proviennent de l’appui de l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid, sigle en anglais), structure du gouvernement américain chargé du développement économique et de l’assistance humanitaire dans le monde.
En juin dernier, le PAM a annoncé une réduction « significative » des rations alimentaires des réfugiés dans certains pays africains, dont au Cameroun, en raison de la faiblesse des financements. Son directeur exécutif, David Beasley, expliquait alors que l’agence avait été contrainte de prendre cette « décision déchirante », car les besoins croissants en nourriture des réfugiés continuent de dépasser les ressources disponibles. Il comptait notamment sur la générosité des donateurs du PAM pour remédier à cette situation.
Depuis le début de l’année, l’organisme d’aide alimentaire de l’ONU a distribué 8 000 tonnes de denrées alimentaires pour 3,2 milliards de FCFA à 240 000 bénéficiaires dans la région de l’Adamaoua, apprend-on.
P.N.N
Lire aussi :
Sécurité alimentaire : 257 000 personnes en situation de famine au Cameroun
Sécurité alimentaire : le PAM lance une étude nationale sur la vulnérabilité nutritionnelle au Cameroun
Sécurité alimentaire : nouvelle aide de 750 millions FCFA pour porter assistance aux personnes vulnérables au Cameroun

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2609-9409-aide-alimentaire-au-3e-trimestre-2022-le-pam-n-a-pu-mobiliser-que-47-des-financements-attendus-cette-annee