Selena Gomez de nouveau hospitalisée : récit d

« J’ai découvert l’anxiété, les crises de panique et la dépression ce qui présente un challenge à part entière « . Août 2016, Selena Gomez annule sa tournée mondiale. La chanteuse est en pleine gloire après la sortie de son album Revival. Elle enchaîne les dates de concert. Pourtant, rien ne va. La jeune femme est en proie à une dépression tenace. Quelque semaines plus tard, elle décide d’intégrer un programme de réhabilitation. Quatre-vingt dix jours d’internement, elle sort, elle va mieux. Plus de deux ans plus tard, c’est la rechute. Le 10 octobre, nos confrères de TMZ annoncent que Selena Gomez est de nouveau hospitalisée dans un établissement psychiatrique depuis deux semaines. La jeune femme aurait en effet fait une rechute. La chanteuse n’en est pas à sa première bataille. Le combat contre la dépression est long et Selena Gomez fait partie de ces stars qui ne l’ont jamais caché.

2013 – Le commencement

Tout commence en 2013. Selena Gomez annule la fin de sa tournée pour des raisons de santé. Pas plus d’informations. Pendant les mois qui suivent cette décision, Selena Gomez ne fait que de rares apparitions publiques. Rares apparitions au cours desquelles ses fans notent des changements physiques. La jeune femme a l’air plus fatiguée, sa mine s’arrondit. Elle devient alors la cible de nombre de critiques sur son apparence physique. Alors que les rumeurs sur les raisons de ces changements se multiplient, la jeune femme est hospitalisée depuis des mois pour une raison qu’elle ne révèle qu’en 2015 dans les pages du magazine Billboard : elle est atteinte d’un Lupus, maladie auto-immune dont les effets secondaires sont notamment la fatigue et la dépression. « On m’a diagnostiqué un Lupus et j’ai du faire de la chimiothérapie. C’est pour ça que j’ai dû arrêter ma tournée. J’avais tellement envie de dire au monde entier : ‘Vous n’avez aucune idée de ce qu’il se passe réellement. Je suis en chimio. Vous êtes juste des idiots’. C’était horrible d’entrer dans un restaurant et de savoir ce que toute la salle disait en te regardant. C’est pour ça que je me suis enfermée jusqu’à me sentir suffisamment forte et confiante« , expliquait-elle à l’époque.

2015 – Le retour triomphal

Pendant un an, Selena Gomez va mieux. Elle reprend un rythme de vie plus sain, sort un nouvel album aux allures de grand retour, intitulé Revival. Le succès est immense tant dans les charts, que sur les réseaux sociaux. Elle devient la personne la plus suivie au monde sur Instagram. Selena Gomez est dans toutes les bouches. Elle prépare alors sa nouvelle tournée mondiale. Tout semble bien aller quand…

Août 2016 – Première rechute

La tournée se déroule à merveille. Selena Gomez remplit les salles de concert dans le monde entier. Mais en coulisses, Selena Gomez ne va pas bien. Surmenée, Selena Gomez décide de prendre une nouvelle pause dans sa carrière et annule ainsi le reste des dates de sa tournée. « Comme beaucoup d’entre vous le savent, il y a un peu plus d’un an j’ai révélé que j’étais atteinte du Lupus, une maladie qui a ses effets secondaires différents selon les personnes. J’ai découvert l’anxiété, les crises de panique et la dépression ce qui présente un challenge à part entière », explique-t-elle dans un communiqué de presse à l’époque. Puis, silence radio.

Rentrée 2016 – L’internement

Les tabloïds américains révèlent alors que la jeune femme est de nouveau internée dans un centre de réhabilitation notamment pour une dépression. Pendant trois mois, plus aucune nouvelle de Selena Gomez. Elle passe sa vie dans un hôpital où elle reçoit les soins nécessaires à sa santé. Nécessaires à son retour.

Novembre 2016 – Le come-back

Les American Music Awards ont lieu le 20 novembre. Selena Gomez est invitée mais personne ne sait si elle viendra vraiment. Elle apparaît, vêtue d’une robe rouge. La jeune femme est sublime mais encore fragile. Ce soir-là, elle reçoit le prix de l’artiste féminine de l’année dans la catégorie pop-rock. Sur scène, elle décide de drevenir sur ses combats intimes : « Je crois que je ne fais pas erreur si je dis que vous connaissez tous ma vie, que je le veuille ou non. (…) Il fallait que j’arrête parce que j’avais tout, mais que j’étais absolument brisée intérieurement. J’ai tout fait pour garder ça pour moi et ne jamais vous laisser tomber, mais j’ai trop gardé pour moi, au point de m’oublier », a-t-elle déclaré les larmes aux yeux. « Je n’essaye pas d’obtenir une validation de votre part, je n’en ai plus besoin« , a-t-elle conclu, plus forte que jamais.

En mars 2017 – Goodbye Instagram

Elle en est la reine et pourtant elle a décidé de quitter le trône. En couverture de Vogue, Selena Gomez confie au magazine avoir laissé tomber Instagram et ne même plus connaître le mot de passe de son compte, compte le plus suivi au monde. « Dès que je suis devenue la personne la plus suivie sur Instagram, j’ai paniquée. C’était devenu trop envahissant pour moi. Je me réveillais avec et je m’endormais avec. J’étais accro et j’avais l’impression de voir des choses que je n’avais pas envie de voir. Comme si je remplissais ma tête de choses auxquelles je n’avais pas envie de penser. Je finissais toujours par me sentir mal quand je regardais Instagram. C’est pour ça que je le boude un peu actuellement« . Selon le magazine, la jeune femme aurait confié son compte à son assistante.

Août 2017 – Tout va « vraiment » bien

Selena Gomez suit toujours une thérapie, mais près des années de combat, la jeune femme affirme se sentir plus forte, avoir fait les bons choix pour son propre bien-être. « Tout ce qui me prenait la tête avant, je l’ai mis de côté. Je me suis dit: ‘Ok, maintenant on avance’. Il y a encore des jours où parfois c’est dur. Mais je continue ma thérapie. Et aujourd’hui je peux vraiment dire que je me sens bien », a-t-elle confié lors d’une interview au magazine In Style.

Depuis, Selena Gomez n’avait pas reparlé de dépression ou de mal-être. Elle affichait un sourire constant. Le 24 septembre dernier, elle a pourtant annoncé faire une nouvelle pause sur les réseaux sociaux. « Juste rappelez-vous que les commentaires négatifs peuvent blesser n’importe qui », a-t-elle écrit confirmant ainsi avoir besoin d’un peu de temps pour elle. Selon les sources citées par TMZ, la jeune femme aurait fait une rechute dépressive après des résultats de tests lui apprenant qu’elle avait une baisse de globules blancs des suites de la transplantation rénale à laquelle elle a eu recours à la rentrée 2017.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/selena-gomez-hospitalisee-recit-d-un-long-combat-contre-la-depression-882081