Restauration des structures nationales grâce aux efforts de la communauté (…)

« La communauté arménienne de Syrie envisage de réaliser des travaux de restauration des structures nationales en 2019 » a déclaré Jirayr Reissian le député d’origine arménienne de l’Assemblée syrienne qui a précisé qu’un travail considérable a été effectué en 2018 et sera poursuivi en 2019.

« Nous espérons que l’an 2019 sera une année pacifique dans le monde. Après la libération d’Alep, le processus de restauration a commencé . Nous pouvons constater que la vie normale a été retrouvée. Aram 1erle catholicos de la Grande Maison de Cilicie a annoncé la reprise des travaux et, en effet, ils ont commencé et sont actuellement en cours. Il faut noter que ce processus de reconstruction n’est pas uniquement dans la communauté arménienne », a dit Jirayr Reissian.

Concernant la communauté arménienne, Jirayr Reissian a noté que quelques structures ont été déjà restaurées. D’abord, c’est le refuge national arménien d’Alep qui a été restauré. Puis, l’un des locaux du séminaire national où les cours viennent de reprendre.

L’année dernière deux églises et un collège ont également été restaurés.

Jirayr Reissian a noté que ces travaux de restauration seraient poursuivis en 2019 et toutes les structures seraient restaurées selon leur priorité. Jirayr Reissian a mentionné que le processus de l’ouverture des magasins et des industries s’est dynamisé.

« Beaucoup de magasins et d’industries arméniens s’ouvrent aussi. Quoique pas avec le meme volume, mais l’industrie est en train de se rétablir. Une grande partie des industries est endommagée et il existe des pertes. Néanmoins, elle est en train de se rétablir. », a-t-il dit

En meme temps, Jirayr Reissian a mentionné le retour des Arméniens à Alep. Selon lui, les Arméniens qui retournent à Alep, dans leurs appartements et reprennent leurs postes sont nombreux. Il y en a qui s’étaient déplacés à l’intérieur du pays ou en dehors du pays, mais ils y retournent.

Les infrastructures ont été restaurées à Alep l’année dernière. L’approvisionnement en eau s’est rétabli, l’électricité existe aux heures importantes. Les autres parties du service public travaillent normalement aussi.

« Après la libération d’Alep, l’armée syrienne a libéré les régions à risque du pays par les victoires ultérieures et ce processus se poursuit. En 2018 les travaux de restauration de la paix étaient visibles. A la fin de l’année la décision du retrait des troupes américaines a été prise et des actions pratiques ont été faites. On s’attend à ce que l’invasion turque soit prévenue et que les forces turques quittent définitivement le territoire syrien. La présence turque a démontré que des pertes humaines et matérielles considérables ont été causées. », a ajouté Jirayr Reissian.

Il a également évoqué les changements dans le système du Gouvernement arménien, notamment, la diminution du nombre des ministères y compris du ministère de la Diaspora. Il a exprimé sa préoccupation en matière de cette question en soulignant l’importance du ministère de la Diaspora.

« Il est un peu incompréhensible pour moi la dissolution du ministère de la Diaspora. Cette structure trait à un grand nombre d’Arméniens et a un grand rôle dans le renforcement des liens entre l’Arménie et la Diaspora. On peut parler longtemps de l’importance de ce ministère. Il importe également de demander à ceux qui veulent réaliser ce projet si ce sujet a été discuté avec les personnalités et les responsables de la Diaspora. Il en va de même du ministère de la Culture. Il est prévu de le joindre à un autre ministère. Or, la culture est le miroir du peuple. Karékin 1er disait souvent que la culture était le chemin de la victoire », a ajouté Jirayr Reissian.

Cet article est apparu en premier sur http://www.armenews.com/spip.php?page=article&id_article=6443