Présidentielle en RD Congo : Martin Fayulu a déposé son recours devant la Cour constitutionnelle

Première publication : Dernière modification :

Arrivé deuxième à l’élection présidentielle du 30 décembre, l’opposant congolais Martin Fayulu a déposé un recours, samedi, devant la Cour constitutionnelle pour contester les résultats du scrutin.

L’opposant congolais Martin Fayulu a déposé, samedi 12 janvier, un recours devant la Cour constitutionnelle contre le résultat de la présidentielle qui s’est tenue fin décembre, a déclaré son avocat.

« La requête demande l’annulation des résultats proclamant Félix Tshisekedi président de la République », a poursuivi l’avocat Toussaint Ekombe à la presse, dans les locaux de la Cour constitutionnelle. « Elle a été introduite hier (vendredi) et aujourd’hui nous sommes venus récupérer les récépissés de cette requête. »

>> À lire : Élections en RD Congo : l’alternance démocratique en sursis

Martin Fayulu est arrivé deuxième, derrière un autre opposant, Félix Tshisekedi, à la présidentielle qui s’est tenue le 30 décembre. Il affirme l’avoir très largement emporté, avec plus de 60 % des voix, et accuse Félix Tshisekedi d’avoir passé un accord avec Joseph Kabila pour être proclamé vainqueur. Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat de la coalition favorable à Joseph Kabila, s’est classé troisième.

Des partisans dispersés

Samedi matin, des soldats de la Garde républicaine et des policiers de la République démocratique du Congo ont encerclé la résidence de l’opposant Martin Fayulu, à Kinshasa, avant qu’il ne puisse sortir pour déposer son recours, ont rapporté des témoins.

>> À lire : Félix Tshisekedi, un héritier de l’opposition aux portes de la présidence

« On a reçu l’ordre de ne pas laisser passer les sympathisants » de Martin Fayulu qui sera, lui, autorisé à se rendre à la Cour constitutionnelle avec une petite délégation, a indiqué une source policière.

Des dizaines de ses partisans qui s’étaient rassemblés devant sa résidence et scandaient des slogans hostiles au président sortant, Joseph Kabila, et au président élu, Félix Tshisekedi, ont pris la fuite à l’arrivée des forces de l’ordre, a constaté un journaliste de Reuters.

La Cour constitutionnelle dispose de huit jours ouvrables pour étudier le recours de Martin Fayulu. Le président de la Commission électorale, Corneille Nangaa, a indiqué dans la nuit de vendredi à samedi que l’investiture de Félix Tshisekedi « interviendra le 22 janvier ».

Avec AFP et Reuters

Cet article est apparu en premier sur https://www.france24.com/fr/20190112-presidentielle-rdc-congo-martin-fayulu-depose-recours-cour-constitutionnelle