Douala: Fritz Ntone Ntone promet de coter la SMID en bourse (Douala Stock Exchange) pour assurer une gestion transparente au public

 
Le président du Conseil d’administration de la Société métropolitaine d’investissement de Douala et ses 14 membres ont été élus le 17 août 2018.

La Société métropolitaine d’investissement de Douala (SMID) est désormais dotée de ses statuts et de son Conseil d’administration. C’est le résultat de sa toute première assemblée générale constitutive tenue le 17 août 2018. Plus de 2000 actionnaires ont approuvé les 43 articles de ses statuts et élu 15 membres chargés de sa gestion, en attendant le recrutement par appel d’offre international de son directeur général et autres postes.

Le profil des membres, apprend-on, a été opéré en fonction de leur niveau de souscription et leur encrage dans la gouvernance locale. Sylvestre Ngouchingue, Jean Claude Feutheu, Albert Dooh Collins, entre autres, ont bâti leurs réputations dans l’agro-industrie, l’hôtellerie, la pêche industrielle, le développement des Petites et moyennes entreprises (PME)… Mais ces personnalités sont aussi politiques, cadres pour la plupart du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), parti au pouvoir.

Pour Albert Dzongang, homme d’affaires et leader politique (La Dynamique), par ailleurs president du comité d’éthique et d’audit de la SMID, seule la transparence devra rassurer les actionnaires et crédibiliser l’entreprise. Une gestion transparente pour laquelle Fritz Ntone Ntone, délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (CUD) et président du Conseil d’administration de la SMID, s’est engagé à promouvoir en introduisant dans un proche avenir la nouvelle entreprise à la Douala Stock Exchange (DSX), la bourse des valeurs mobilières du Cameroun. La durée des fonctions des administrateurs autres que ceux representant des personnes publiques est de six ans en cas de nomination par les assemblées générales et de deux ans en cas de nomination dans les statuts

Rappelons qu’au terme de l’Appel à l’épargne public (APE-SMID) de trois mois (5 avril-5 juillet 2018) lancé par la CUD, 5,4 milliards FCFA sur les 10 milliards escomptés ont été mobilisés et approuvés par la Commission des marchés financiers (CMF) pour constituer le capital de la SMID. 2353 souscripteurs repartis en quatre catégories (A, B, C, D) ont acheté 541479 actions. L’action était estimée à 10.000 FCFA et il fallait en souscrire 15 (150.000 FCFA) pour être actionnaire de la SMID. Le dividende annuel par action est évalué à 1360 FCFA pour un taux de rentabilité interne de 17,3%. Le délai de récupération est de 6,6 ans. La durée de vie de la SMID est de 99 ans.

En attendant la prochaine ouverture de son capital en 2020, trois projets (la construction du marché Bonamoussadi, la rehabilitation et extension du marché New-Deido et la construction d’un centre de loisirs à la vallée Bessèkè) d’une valeur totale de 8,4 milliards FCFA constituent la première phase de réalisation de l’entreprise. Son objectif est de doter la capitale économique à l’horizon 2025, des infrastructures modernes pour des besoins totaux estimés à 1400 milliards FCFA. Il s’agit notamment d’un centre international de conférences, d’une gare routière multimodale, d’un parc des expositions, etc.

Cet article est apparu en premier sur https://actucameroun.com/2018/08/24/douala-fritz-ntone-ntone-promet-de-coter-la-smid-en-bourse-douala-stock-exchange-pour-assurer-une-gestion-transparente-au-public/