Une grande société australienne s’intéresse à l’exploitation de l’or en Algérie

- Advertisement -

Une grande société australienne s’intéresse à l’exploitation de l’or en Algérie

L’Algérie regorge d’énormes ressources naturelles. En plus des énergies fossiles qui attirent les investisseurs étrangers, les terres rares convoitées, les mines, notamment celles de l’or, sont également dans le collimateur de grands groupes internationaux.

C’est le cas du groupe australien Lionsbrige qui a exprimé son intérêt pour investir dans l’exploitation des deux mines d’or d’Amesmassa et de Tirek situées dans la wilaya d’In Guezam, sur une superficie globale de 141’000 ha. En effet, la relance de l’exploitation de ces deux mines, d’une réserve exploitable de 2,5 millions de tonnes de minerai d’or, a été remise à l’ordre du jour en 2023.

Le groupe public algérien Sonarem avait alors lancé un appel à manifestation d’intérêt national et international pour ces deux mines. Suite à cet appel, le groupe Lionsbrige a affiché ses ambitions pour entrer dans la course pour l’or en Algérie.

Il a affiché sa volonté de s’engager dans des projets de partenariat avec Sonarem dans l’exploitation des mines d’Amesmassa et de Tirek. Pour concrétiser ce projet, le PDG de Lionsbrige, Brian Wesson a été reçu par le ministre de l’Énergie et des mines, Mohamed Arkab.

Ce responsable australien « a présenté un exposé exhaustif sur la stratégie de Lionsbridge pour le développement et l’exploitation durable et à long terme des gisements d’or de Tirek et Amesmessa dans le sud du pays », a affirmé le ministère de l’Énergie et des mines dans un communiqué.

Le groupe australien bénéficie du soutien des autorités pour l’exploitation de l’or

Le groupe australien est également intéressé par la mise en place de « projets de l’industrie manufacturière dans ce domaine de manière durable, en s’appuyant sur la protection de l’environnement, la formation, le transfert de la technologie, la promotion du contenu local et la création de la richesse et de l’emploi », a indiqué le même communiqué.

Ce dernier ajoute que Lionsbridge s’est engagé à « œuvrer sérieusement à la préservation de l’environnement dans la région pour un développement durable, tout en comptant sur l’expérience de la compagnie en matière de technologies sophistiquées dans le domaine de l’exploitation minière ».

Il faut souligner que le groupe Lionsbridge est installé à Sydney. Il est parmi les sociétés mondiales pionnières dans le domaine minier grâce à son expérience avérée et ses projets en Australie, en Asie, dans le Pacifique, en Afrique, en Europe et en Amérique du Nord. Le groupe bénéficie donc du soutien des autorités algériennes.

En effet, le communiqué du ministère a réaffirmé le soutien des responsables « au partenariat dans tous les projets d’investissement visant à créer de la richesse et des opportunités d’emploi en Algérie ».

Cet article est apparu en premier sur https://econostrum.info/algerie/mines-societe-australienne-or-algerie/


.

- Advertisement -