après des révélations de fraude, la Cour suprême invalide une élection municipale

- Advertisement -

après des révélations de fraude, la Cour suprême invalide une élection municipale

En Inde, la Cour suprême a invalidé ce mardi 20 février une élection municipale, après les révélations d’une importante fraude de la part du président du bureau de vote, qui avait donné gagnant, contre toute attente, le parti nationaliste hindou du BJP.

« Nous n’allons pas laisser la démocratie se faire assassiner ! » C’est ainsi que le président de la Cour suprême indienne a réagi en voyant la vidéo du dépouillement du vote, rapporte notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis. Le conseil municipal de la ville de Chandigarh, au Pendjab, dans le nord de l’Inde, tenu par l’opposition nationale du bloc INDIA, votait pour élire leur maire le 30 janvier dernier.

Mais sur les images, on voit le président du bureau invalider d’un coup de crayon huit bulletins qui étaient favorables au candidat de cette opposition, Kuldeep Kumar. En invalidant ces huit bulletins, la municipalité a été remportée par le parti nationaliste hindou du BJP et son candidat, Manoj Sonkar.

Une manipulation illégale, selon les juges, qui renversent donc ce mardi 20 février le résultat : d’après leur jugement, la mairie revient bien au bloc de l’opposition nationale. La Cour suprême a également ordonné la poursuite du directeur du scrutin, un dirigeant du BJP, pour son « délit ».

Lire la suite sur RFI

Cet article est apparu en premier sur https://fr.news.yahoo.com/inde-apr%C3%A8s-r%C3%A9v%C3%A9lations-fraude-cour-150624003.html


.

- Advertisement -