Homme retrouvé dans le train d’atterrissage d’Air Algérie : les premières sanctions tombent

- Advertisement -

Homme retrouvé dans le train d’atterrissage d’Air Algérie : les premières sanctions tombent

Les premières sanctions tombent en Algérie suite à la découverte à l’aéroport français d’Orly d’un jeune harraga caché dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air Algérie en provenance de l’aéroport d’Oran.

Jeudi dernier vers 10 h 15, lors d’une inspection de routine, les autorités aéroportuaires françaises ont découvert un jeune algérien inconscient dans le train d’atterrissage d’un avion d’Air Algérie qui venait d’arriver en provenance de l’aéroport d’Oran.

Âgé entre 20 et 30 ans (il ne portait aucun document sur lui), le jeune voyageur clandestin était dans un état grave. Il était en « hypothermie sévère », ce qui signifie qu’il était gelé au moment de sa découverte, selon le parquet de Créteil. Mais miraculeusement, il était encore en vie. Tandis que le jeune homme était transporté dans un hôpital de Créteil, une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie des transports aériens.

En Algérie aussi, les autorités ont ouvert une enquête pour comprendre comment ce jeune a pu tromper la vigilance du dispositif de sécurité de l’aéroport d’Oran.

Un clandestin découvert dans le train d’atterrissage d’Air Algérie

Selon le quotidien El Khabar, un nombre important de hauts cadres sécuritaires se sont déplacés ces dernières 48 h à l’aéroport d’Oran pour entamer une enquête et tenter de comprendre ce qui s’est passé, en utilisant notamment les images des caméras de surveillance.

Selon la même source, la première mesure prise est la suspension à titre conservatoire d’une quinzaine de membres des services de sécurité de différents grades qui étaient de permanence au moment de l’incident, et ce, en attendant la fin de l’enquête.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel incident a lieu dans un aéroport algérien. En mars 2022, un jeune a pu embarquer dans la soute à bagages d’un avion d’Air Algérie qui a décollé de l’aéroport Mohamed-Boudiaf de Constantine.

Il avait été découvert vivant à l’aéroport parisien Roissy Charles-de-Gaulle. En juin 2022, deux jeunes qui ont tenté cette façon insolite de rejoindre l’autre rive de la Méditerranée ont eu moins de chance. Ils ont été découverts morts dans la soute à bagages d’un avion d’Air Algérie. L’avion avait fait un aller-retour entre Alger et Barcelone mais ce n’est qu’à son retour à Alger que les deux corps sans vie ont été découverts.

En avril 2022, une tentative similaire a été déjouée à l’aéroport de Constantine par les services de la police des frontières. Deux jeunes avaient été arrêtés.

Cet article est apparu en premier sur https://www.tsa-algerie.com/clandestin-dun-vol-dair-algerie-les-premieres-sanctions-tombent/


.

- Advertisement -