Tout savoir sur la cystite cette Infection urinaire

0 419

Tout savoir sur la cystite cette Infection urinaire

 

Piqûres, brûlures, envies pressantes et constantes… une infection urinaire, ou cystite, peut être handicapante au quotidien. Voici tout ce que tu dois savoir sur ce trouble.

Entre les douleurs, l’envie constante de faire pipi et les brûlures, la cystite est l’une des choses les plus handicapantes au quotidien. Elle peut rendre l’accomplissement de certaines tâches extrêmement pénible et découler sur une angoisse d’aller aux toilettes. D’autant plus qu’elle peut entraîner des complications si elle n’est pas traitée à temps et rapidement. Mais qu’est-ce que la cystite exactement ? Aussi appelée infection urinaire, il s’agit d’une inflammation de la vessie et des voies urinaires, qui touche principalement les femmes. Il en existe deux types : bactérienne, liée à une infection, et non bactérienne, comme par exemple une blessure de la zone. Mais alors comment s’explique-t-elle ? Quels sont les symptômes ? Et surtout, comment la traiter et y remédier ? Faisons le point.

 

Les causes de la cystite

La principale cause de la cystite, qui demeure la plus fréquente, est la pénétration de bactéries dans l’urètre et leur multiplication. D’ailleurs, les risques augmentent fortement si tu es sexuellement active, enceinte, ménopausée ou diabétique. Pourquoi ? Car ton système immunitaire est affaibli. Par exemple, pendant la grossesse, l’urètre est bien plus détendu. Ainsi, l’urine peut rester bloquée dans la vessie en raison de la taille du fœtus en expansion, provoquant une inflammation. Cette bactérie nuisible, une fois remontée dans l’urètre, puis dans la vessie peut également arriver jusqu’aux reins si elle n’est pas traitée. Ce qui peut entraîner de grosses complications. Généralement, la prolifération de ces mauvaises bactéries dans l’urètre découle de la peau ou de la région de l’anus. A savoir s’essuyer dans le mauvais sens, ou dans certains cas, des rapports sexuels qui peuvent augmenter le risque. Egalement, une infection urinaire non bactérienne peut être causée par une irritation de la zone, des frottements, ou des savons trop agressifs.

Les symptômes d’une infection urinaire

Les symptômes d’une infection urinaire sont divers, variés et plus ou moins intenses selon les femmes qui la subissent. Mais de manière générale, ils comprennent le besoin très fréquent, voire constant, d’uriner. Ainsi, tu pourras ressentir le besoin d’uriner alors que tu viens juste d’y aller. Un autre symptôme observé : l’urine est trouble et dégage une forte odeur. Mais ce n’est pas tout ! Une pression sur la vessie peut également se faire ressentir en raison de l’inflammation. Ainsi que des douleurs dorsales ou au bas-ventre, et des brûlures lorsque tu fais pipi. En cas de symptômes plus graves et plus puissants, tels que de la fièvre, des douleurs intenses, des nausées ou du sang dans les urines, il est important de consulter très vite un médecin. Le but ? Eviter que l’infection urinaire ne se transforme en infection rénale.

Comment la traiter ?

Pour soulager les douleurs et les gênes provoquées par une infection urinaire, il existe des solutions très simples. A savoir une bouillotte ou des analgésiques comme le paracétamol. Mais le plus important en cas de cystite est de boire beaucoup d’eau pour éliminer les bactéries à l’origine de l’infection et de l’inflammation. De ce fait, il faut éviter pendant un moment les boissons caféinées, alcoolisées ou sucrées car elles peuvent irriter davantage l’urètre. Egalement, même si le moment n’est pas agréable, il faut uriner le plus fréquemment possible et éviter un maximum les rapports sexuels. Mais le mieux reste d’en parler à un professionnel de santé, qui pourra prescrire le traitement le plus adapté.

Comment prévenir une infection urinaire ?

Il existe de nombreuses façons de prévenir une cystite. Dans un premier temps, il faut boire beaucoup d’eau et rester hydratée afin d’uriner régulièrement et éliminer les bactéries néfastes. Si tu observes des premiers symptômes d’une infection urinaire, il est important de boire au minimum deux litres d’eau par jour. Mais aussi d’éviter les aliments et boissons très concentrés et acides comme le café, le thé ou les jus de fruits. Autre manière efficace de prévenir une infection urinaire : aller aux toilettes avant et après les rapports sexuels. Enfin, pense à garder tes parties génitales propres et sèches, en évitant d’utiliser des savons forts ou parfumés qui pourraient irriter cette zone sensible.

Quelques remèdes…

Pour éviter un maximum les infections urinaires, tu peux adopter quelques remèdes simples, efficaces et naturels. En voici 3 :

  • Le jus de canneberge. Les proanthocyanidines trouvés dans les canneberges empêchent les bactéries d’adhérer aux parois de la vessie. Ainsi, boire du jus de canneberge pourra aider à éliminer les bactéries responsables de ton infection urinaire. Sans compter qu’elle peut également soulager la gêne ressentie en urinant.
  • L’eau d’orge. Il s’agit d’un excellent anti-inflammatoire pour le système urinaire. Tu peux acheter de l’orge entière et l’ajouter dans de l’eau, puis faire bouillir et laisser mijoter pendant 20 minutes. Ensuite, ajoute du jus de citron et laisse mijoter pendant 10 minutes supplémentaires. Enfin, laisse refroidir le tout et consomme cette eau d’orge tout au long de la journée.
  • Les yaourts vivants. Le yaourt biologique, vivant et naturel contient de nombreuses bactéries bénéfiques pour aider à recoloniser ton système. Particulièrement si tu as pris des antibiotiques. Ce qui n’est pas négligeable en cas de cystite.

Voici ce que signifie réellement la couleur de tes règles

Cet article est apparu en premier  sur : https://trendy.letudiant.fr