une vingtaine de joueurs recalés aux tests sur l’âge

- Advertisement -

une vingtaine de joueurs recalés aux tests sur l’âge

Plusieurs Lionceaux de moins de 17 ans ne participeront pas au tournoi de l’Union des fédérations de football d’Afrique centrale (Uniffac) de la catégorie, prévu en 2023 à Limbe (Sud-Ouest) et qualificatif pour le Championnat d’Afrique des nations (Chan) U17. C’est ce qu’a décidé la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) après avoir pratiqué des tests sur l’âge sur l’ensemble des joueurs convoqués avant le début de la compétition.
Dans un communiqué publié mercredi 28 décembre, la Fecafoot annonce que « 21 joueurs sur les 30 actuellement en stage ont été recalés à l’issue des tests de l’IRM ». La fédération affirme qu’ils « ont aussitôt été écartés du groupe » et que « des mesures ont immédiatement été prises pour leur remplacement numérique ». La Fecafoot justifie cette mesure par la nécessité « de mettre un terme aux tripatouillages sur les états civils qui ont, par le passé, terni l’image de l’instance faitière du football camerounais », peut-on lire dans le document.
Le Cameroun a plus d’une fois été épinglé pour fraude sur l’âge lors de compétitions internationales. Lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) U17 en Tanzanie en 2019, trois footballeurs de la sélection camerounaise avaient été écartés et n’ont pas pris part à la compétition à l’issue des tests IRM pratiqués en amont sur les joueurs. En juin dernier, la Fecafoot a annoncé « l’ouverture d’une procédure d’instruction » contre 44 joueurs et les présidents de leurs clubs respectifs, soupçonnés de « faux dans les titres (tricherie sur l’âge et/ou l’identité) et complicité ». En 2016, la fédération avait sanctionné 14 joueurs qui avaient menti sur leur âge pour participer à la CAN U17.
P.N.N

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/3012-9871-tournoi-uniffac-u17-une-vingtaine-de-joueurs-recales-aux-tests-sur-l-age


.

- Advertisement -