«J’AI DÉTRUIT MON CORPS EN PENSANT QUE ÇA IRAIT MIEUX»: REDEVENUE FEMME APRÈS UN CHANGEMENT DE SEXE, MILA REGRETTE

0 1 021

«J’AI DÉTRUIT MON CORPS EN PENSANT QUE ÇA IRAIT MIEUX»: REDEVENUE FEMME APRÈS UN CHANGEMENT DE SEXE, MILA REGRETTE

 

«Je n’ai plus de seins. Je n’ai plus d’utérus. Je n’ai plus d’ovaires. Je dois dealer avec les conséquences désastreuses de ma transition», écrivait Mila, fin 2021.

TÉMOIGNAGE – Après sept ans de testostérone et plusieurs opérations chirurgicales, le retour à la case départ pour cette «détransitionneuse» ne peut pas être total.

L’époque où elle s’appelait «il» est révolue. À 26 ans, Mila* a tourné la page de la transidentité. La jeune fille qui s’était transformée en homme est redevenue une femme. Un gars, une fille… Depuis un peu plus d’un an, Mila est ce que l’on appelle une «détransitionneuse». Sa chevelure châtain, plaquée en arrière, encadre un visage aux traits fins. Sa voix a retrouvé des tonalités moins graves. À l’état civil pourtant, elle est encore un homme. Une étape qu’il lui reste à franchir car il faut le temps de prouver à la justice qu’elle ne reviendra pas une nouvelle fois en arrière. Aujourd’hui, elle déroule d’une voix posée les années où elle a vécu dans la peau d’un homme. Comme un souvenir déjà ancien.

Mais après sept ans de testostérone et plusieurs opérations chirurgicales, le retour à la case départ ne peut pas être total. «J’ai détruit mon corps, mais on m’y a aidée. J’ai détruit mon corps en pensant que ça irait mieux. (…) Je n’ai plus de seins. Je n’ai plus d’utérus. Je n’ai plus d’ovaires…

Selon la science voici le pire motif de rupture amoureuse

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.afriquefemme.com/fr