« Des partisans communistes et du Kremlin » à la tête du RMT à l’approche de la grève de Noël | Royaume-Uni | Nouvelles

0 10

« Des partisans communistes et du Kremlin » à la tête du RMT à l’approche de la grève de Noël | Royaume-Uni | Nouvelles

Les « partisans communistes et du Kremlin » dirigent le Syndicat national des travailleurs des chemins de fer, de la mer et des transports (RMT) à l’approche de la grève de Noël. Le syndicat a déclaré aujourd’hui que des débrayages auront lieu pendant la période des fêtes, ce qu’il a reproché au gouvernement.

Les rapports montrent que les personnes élues aux postes les plus élevés du RMT ont été aidées par un groupe socialiste appelé la grande gauche.

Un article de Workers’ Liberty, qui travaille à une «révolution socialiste», note qu’«avec l’élection d’Alex Gordon, membre du Comité exécutif du Parti communiste britannique, en tant que président national, la faction de la grande gauche… a a encore consolidé son pouvoir au sein des structures de RMT ».

M. Gordon a récemment célébré lors d’une réunion du comité exécutif du Parti communiste que « l’esprit de grève s’est propagé au-delà des secteurs de l’industrie, des transports et des communications ».

Workers’ Liberty ajoute que «[the Broad Left’s] candidat préféré [for President]Mick Lynch, a remporté l’élection du secrétaire général, et son candidat Eddie Dempsey a récemment été élu secrétaire général adjoint.

Un article paru aujourd’hui dans le Times affirme que la direction du RMT n’est pas seulement occupée par des personnalités communistes, mais aussi par certains qui « ont imité la position du Kremlin sur l’Ukraine ».

À l’appui, il pointe le discours de M. Gordon en juin lors d’une manifestation contre le rôle de l’OTAN en Ukraine, organisée par la coalition Stop the War.

Il ajoute que « Gordon a appelé à « un meilleur dialogue avec les marxistes chinois » ».

À propos de l’Ukraine, Ian Allen, membre du RMT NEC, a également déclaré à propos de l’Ukraine : « Rendez-le simplement à l’URSS ».

LIRE LA SUITE: Les grèves de Noël confirmées alors que les entreprises ferroviaires ont dit de ne pas céder au RMT

Il a écrit dans un post sur Twitter que c’était « un assez gros éléphant dans la pièce ».

Une grève est désormais prévue les 13, 14, 16 et 17 décembre.

Concernant l’action à venir, le RMT a déclaré aujourd’hui : « Il est maintenant absolument clair que les tentatives du Rail Delivery Group de résoudre le différend en faisant une offre révisée et améliorée ont été bloquées par le gouvernement.

« Les entreprises savent que RMT ne peut pas accepter et n’acceptera jamais la mise en œuvre de l’exploitation réservée aux conducteurs (DOO) comme principe national d’exploitation des chemins de fer.

« Il est également clair que c’est le gouvernement lui-même, et non le RDG, qui a insisté pour que DOO soit inséré dans les propositions dimanche soir comme condition préalable, et la responsabilité de l’échec de l’avancement des propositions vers une résolution incombe uniquement avec le gouvernement, qui ont torpillé le processus de règlement des différends.

Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/uk/1706754/RMT-christmas-strike-action-communist-Kremlin-supporters


.