Comment expliquer la nouvelle chute des naissances en France cet automne?

0 10

Comment expliquer la nouvelle chute des naissances en France cet automne?

1940 bébés sont nés en moyenne par jour en octobre 2022, soit 10% de moins que l’année dernière à la même période. Le chiffre le plus faible depuis près de 30 ans.

Nouvelle baisse des naissances. La natalité a rechuté en septembre et en octobre, selon les chiffres communiqués jeudi par l’Insee. 10% de nouveau-nés de moins ont pointé le bout de leur nez le mois dernier, comparé à la même période l’année dernière. Les naissances étaient pourtant reparties à la hausse après avoir été en berne au début de la pandémie de Covid.

« 1940 bébés sont nés en moyenne par jour en octobre 2022. C’est 10% de moins qu’en octobre 2021 et 6% de moins qu’en octobre 2020, quand l’évolution des naissances n’était pas encore affectée par la pandémie de Covid-19 », souligne l’Insee.

Il s’agit du plus faible taux de naissances depuis 1994, assure au Parisien Isabelle Robert-Bobée, cheffe de la division des enquêtes et études démographiques à l’Insee. Et la tendance était déjà là le mois précédent puisqu’on note 4% de naissances en moins en septembre 2022 par rapport à septembre 2021.

Le contexte sanitaire en cause?

Mais pourquoi cette nouvelle chute? Une possible explication viendrait de la situation sanitaire au moment de la conception de ces nouveau-nés, pendant la période de décembre 2021-janvier 2022. En effet, à cette période, le pays était confronté à une nouvelle vague de cas et à l’explosion du variant Omicron, désormais majoritaire.

« Les couples détestent l’incertitude », abonde au Parisien Didier Breton, professeur de démographie à l’Université de Strasbourg et chercheur associé à l’Ined.

Le possible impact de la guerre en Ukraine, et son lot d’inquiétudes, apparaît plus incertain, l’invasion russe ayant débuté en février dernier. Il faudra en tout cas encore attendre les chiffres des prochains mois pour savoir si la baisse actuelle marque un coup d’arrêt ponctuel ou une tendance à long terme.

Chute historique lors des premiers confinements

Le Covid et son premier confinement avaient sonné un coup d’arrêt des naissances en 2020. Confrontés à une période d’incertitudes, les couples avaient en effet été nombreux à reporter leur envie de parentalité. Résultat: une chute des naissances historiques de 13% en janvier 2021, avec seulement 2067 arrivées dans les familles.

Un rebond a cependant suivi à partir de l’été 2021 et après chaque confinement, les naissances sont cependant toujours reparties à la hausse. La reprise des naissances n’a en revanche été que de courte durée après le troisième confinement au printemps 2021. Au total en 2021, 742.052 bébés sont nés dans le pays, soit 1,2% de plus qu’en 2020.

Cet article est apparu en premier sur https://www.bfmtv.com/societe/comment-expliquer-la-nouvelle-chute-des-naissances-en-france-cet-automne_AN-202212030130.html


.