Délestages électriques: Une circulaire envoyée aux préfets pour préparer la France aux éventuelles coupures d’électricité et éviter le black-out

0 19

Délestages électriques: Une circulaire envoyée aux préfets pour préparer la France aux éventuelles coupures d’électricité et éviter le black-out

Ce mercredi soir, la Première ministre a envoyé une circulaire aux préfets pour préparer au mieux le pays à d’éventuelles mesures en cas de coupure d’électricité partielle ou générale.

La mise à jour des scénarios de RTE, le gestionnaire du réseau électrique, n’exclut plus des coupures de courant limitées et localisées si la situation devait l’exiger notamment lors d’une tension qui semble se dessiner sur le réseau pour le mois de janvier.

Et afin de s’y préparer, le gouvernement a envoyé, ce mercredi en soirée, une circulaire aux préfets puisque la réponse aux coupures sera nationale mais aussi locale.

Un black-out possible?

Mais si le gouvernement annonce se préparer au pire, il se veut aussi rassurant et rappelle qu’il serait exceptionnel que la France en arrive à des délestages et encore plus à un black-out total.

Ainsi, il faudrait une conjonction de plusieurs facteurs exceptionnels, indique une source gouvernementale à L’Indépendant, avec une vague de froid importante mais aussi un problème de production d’énergie, une incertitude dans l’interconnexion avec les autres pays et enfin une surconsommation des Français à ce moment-là.

Un signal d’EcoWatt trois jours avant les coupures

Si une telle situation exceptionnelle devait se présenter, un signal EcoWatt serait envoyé trois jours avant une éventuelle coupure. En cas de signal EcoWatt « rouge », le gouvernement aurait trois jours pour faire baisser la consommation notamment aux pics du matin et du soir mais aussi pour s’assurer de la livraison suffisante d’énergie venue d’autres pays. La France devrait pouvoir alors éviter les coupures, rassure une autre source gouvernementale.

Coupures légères

En cas de coupure confirmée la veille, le gouvernement renvoie les Français vers EcoWatt, cette météo de l’énergie, qui indiquera les zones géographiques qui pourraient être concernées ainsi que les horaires des délestages (8h-10h et 18h-20h). « En moyenne, chaque foyer français connaît une coupure de courant d’une heure par an. Si des délestages devaient avoir lieu, ils seraient de deux heures maximum et pas sur une seule zone afin de ne pas déstabiliser le réseau à un endroit précis ».

Quelles actions pour les préfets?

La circulaire envoyée aux préfets est davantage un outil de travail qu’une liste de recommandations. Elle permettra aux préfectures de prendre toutes les dispositions nécessaires notamment pour les personnes vulnérables. Et c’est là la priorité du gouvernement: assurer l’information auprès des 3.805 patients à haut risque vital recensés dans le pays et qui sont encore à leur domicile.

Le but est de s’assurer du suivi de ces personnes vulnérables afin qu’elles ne subissent pas de coupures ou qu’elles soient les plus limitées possible.

Outre les patients vulnérables, bien entendu, les préfets devront s’assurer que les sites prioritaires (défense, hôpitaux, sites de production électrique…) ne soient pas concernés par les délestages notamment pour assurer la continuité des soins.

Ils auront aussi à disposition, une cartographie des zones blanches où les populations ne pourront pas contacter les secours, pendant ces coupures de deux heures maximum, faute d’antennes ressources à proximité. Des patrouilles pourraient être organisées dans ces secteurs afin de rassurer les habitants et d’intervenir en cas de nécessité.

Cet article est apparu en premier sur https://www.lindependant.fr/2022/11/30/delestages-electriques-une-circulaire-envoyee-aux-prefets-pour-preparer-la-france-aux-eventuelles-coupures-delectricite-et-eviter-le-black-out-10838093.php


.