le Cameroun classé derrière le Gabon et la Guinée équatoriale (BAD)

0 12

le Cameroun classé derrière le Gabon et la Guinée équatoriale (BAD)

L’indice d’industrialisation du Cameroun en 2022 est de 0,53 selon la Banque africaine de développement (BAD). C’est le même score qui est attribué au Congo voisin. Les deux pays sont classés parmi les États africains qui connaissent un niveau de développement industriel moyen. Parmi les six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), seuls le Gabon (0,58) et la Guinée équatoriale (0,56) sont classés dans la catégorie supérieure : celle des pays au niveau d’industrialisation moyen-supérieur.
Le Gabon tient donc la première place en zone Cemac dans le classement élaboré par la BAD sur la base de cet indice. C’était déjà le cas l’année dernière. Par contre, le Cameroun a cédé sa deuxième place à la Guinée équatoriale. Le pays de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a fait un bon en passant devant le Cameroun et le Congo. L’indice du Cameroun a même baissé de 0,54 à 0,53.
Pour la BAD, le Cameroun subit le coup de sa faible capacité à produire et exporter des biens manufacturés contrairement au Gabon et à la Guinée équatoriale. Cette capacité est l’une des trois composantes de l’indice d’industrialisation en Afrique. Pour les autres composantes de cet indice, à savoir la capacité d’un pays à attirer ou à générer des investissements en capital, tant publics que privés, le climat des affaires, le développement des infrastructures et la stabilité macroéconomique, le Cameroun s’en sort plutôt bien. Parmi les pays de la Cemac, seul le Gabon fait autant.
À l’échelle de l’Afrique, l’Afrique du Sud (0,84), le Maroc (0,83), l’Égypte (0,78) et la Tunisie (0,77) sont classés comme les pays les plus industrialisés du continent. À l’opposé, la Sierra Leone (0,37), la Guinée-Bissau (0,36), le Burundi (0,34) et la Gambie (0,34) sont les pays du continent les moins industrialisés.
L’Indice de l’industrialisation en Afrique (IIA) est élaboré par la BAD avec le concours de l’Union africaine (UA) et de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI). L’objectif est de combler le manque de données et d’indices sur la dynamique d’industrialisation sur le continent. Et aussi pour créer une émulation qui va aider chaque pays du continent à améliorer son développement en matière d’industrialisation. 
Michel Ange Nga
Lire aussi:
Industrialisation : la marche du Cameroun nourrit l’optimisme de Gabriel Dodo Ndoke

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/economie/2811-9742-indice-de-l-industrialisation-2022-le-cameroun-classe-derriere-le-gabon-et-la-guinee-equatoriale-bad


.