Poutine s’apprête à lancer une croisade de masse en mobilisant deux millions de Russes, dont des femmes | Monde | Nouvelles

0 11

Poutine s’apprête à lancer une croisade de masse en mobilisant deux millions de Russes, dont des femmes | Monde | Nouvelles

On pense que le Président russe est sur le point de faire une dernière tentative pour pousser les forces russes à travers le territoire ukrainien, ce qui pourrait voir Poutine imposer la loi martiale. Dans un mouvement désespéré pour éviter plus d’embarras sur la ligne de front, Moscou pourrait bientôt mobiliser deux millions de personnes.

Des sources russes ont affirmé que la mobilisation pourrait être combinée avec la loi martiale dans les grandes villes comme Moscou.

Cependant, le président ukrainien Zelensky a averti que tout espoir de négociations durables entre l’Ukraine et la Russie ne se réalisera que si Moscou retire ses forces de tout le territoire ukrainien.

S’adressant au Financial Time, il a déclaré : « Nous devons rendre toutes les terres… parce que je crois que le champ de bataille est le chemin quand il n’y a pas de diplomatie.

« Si vous ne pouvez pas récupérer entièrement votre terre, la guerre est simplement gelée. C’est une question de temps avant que ça reprenne. »

Alors que Dmitri Peskov, le porte-parole de Poutine, a nié la possibilité d’une annonce de mobilisation et de loi martiale, certains prétendent qu’elle sera utilisée pour détourner l’attention d’une éventuelle passation de pouvoir au successeur de Poutine.

Les rumeurs suggèrent que la mobilisation de masse permettra à Poutine de céder le pouvoir alors que beaucoup spéculent sur sa santé.

Sergei Kiriyenko, 60 ans, chef de cabinet adjoint de Poutine et ancien Premier ministre pourrait être en ligne pour succéder au président.

Un autre candidat est Dmitry Patrushev, ministre de l’agriculture et fils du chef de la sécurité du président.

Peskov a déclaré : « Les informations des médias sur le discours de Poutine, qui annoncerait prétendument la ‘mobilisation du pays’, sont fausses ».

LIRE LA SUITE: Le chef du SNP, Michael Russell, dénonce la décision « insensée » du tribunal IndyRef2

Pourtant, le démenti du Kremlin fait croire avec plus de ferveur que la mobilisation par Poutine des 300 000 personnes déjà enrôlées va se prolonger.

Cette croyance a été alimentée par l’échec de Poutine à signer le décret qui conclura la première mobilisation.

On pense que le nouveau projet pourrait être annoncé au cours de la nouvelle année, ce qui verrait jusqu’à deux millions de personnes, dont 300 000 femmes envoyées en première ligne pour renverser la situation en Ukraine.

La chaîne générale SVR Telegram a revendiqué l’annonce prévue pour janvier et a déclaré: «Poutine considère qu’il est« suffisant »d’appeler deux millions de personnes supplémentaires, dont environ 300 000 sont des femmes.

« Un grand nombre de victimes parmi les personnes mobilisées, selon le président, ne fera que rallier la société russe et renforcer le régime actuel, et peu importe si le résultat sera la victoire ou la défaite. »

A NE PAS MANQUER :
Les personnes à revenu moyen recevront des subventions énergétiques de 15 000 £ (APERÇU)
L’aide militaire à l’Ukraine voit le boom des armes en Europe de l’Est (RÉVÉLER)
Camilla accueille des membres de la famille royale pour la sensibilisation à la violence sexiste (APERÇU)

Un observateur de Poutine, Valery Solovey, ancien professeur de l’Institut des relations internationales de Moscou, a ajouté : « L’intention [is] mobiliser non pas 300 000, 400 000 ou 500 000 mais, avec un peu de chance, jusqu’à deux millions de personnes… après les fêtes de fin d’année.

« De plus, il est prévu de mener la mobilisation en même temps que l’introduction de la loi martiale. »

Solovey a ajouté : « Il est censé étendre la loi martiale soit à toute la Russie, soit à une partie importante de son territoire, y compris les capitales russes – les villes de Moscou et de Saint-Pétersbourg ».

On pense que la mobilisation inclura de voir des personnes envoyées travailler dans des usines pour soutenir la guerre.

L’ancien professeur a exprimé sa conviction que le président russe lutte contre un cancer en phase terminale, ce qui signifie « qu’il partira très certainement avant 2024 ».

Il a ajouté: « Il est même possible qu’il annonce son départ avant le Nouvel An, mais cela dépend de son état de santé. »

Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/world/1701788/putin-national-crusade-mobilisation-Russia-Ukraine-conflict-ont


.