Irene Cara : qui est son ex-mari Conrad E. Palmisano ?

0 19

Irene Cara : qui est son ex-mari Conrad E. Palmisano ?

La chanteuse Irene Cara vient de nous quitter à l’âge 63 ans. L’artiste laisse derrière elle une pléiade de tubes, des fans éplorés mais également un ancien mari du nom de Conrad E. Palmisano.

Ce samedi 26 novembre 2022 a été annoncée la mort d’Irène Cher à l’âge de 63 ans. Une terrible nouvelle qui a été relayée puis très commentée sur les réseaux sociaux par des hordes de fans en deuil. « Je n’arrive pas à croire que j’ai dû écrire ça, et encore moins publier la nouvelle. S’il vous plaît partagez vos pensées et vos souvenirs d’Irene. Je vais lire chacun d’entre eux et je sais qu’elle sourira du ciel. Elle adorait ses fans », a écrit  la responsable des relations publiques de la chanteuse sur Twitter. Le message fait suite à un premier communiqué officiel attestant de la disparition d’Irene Cara à son domicile, en Floride, dans la nuit du 25 au 26 novembre. « La cause de son décès est pour le moment inconnue et sera révélée quand l’information sera disponible », précise le communiqué officiel. En attendant, la famille de la chanteuse demande aux fans de respecter son intimité afin de faire son deuil. La date des funérailles sera quant à elle communiquée ultérieurement.

Irene Cara laisse derrière elle deux grands tubes des années 80, de grands souvenirs de cinéma, mais aussi un mari dont elle avait divorcé. Son nom ? Conrad E. Palmisano. Une histoire d’amour placée sous le signe du mariage entre 1986 et 1991. Figure bien connue de l’industrie hollywoodienne, Conrad E. Palmisano s’est bâti une solide réputation de cascadeur longue de plus de 40 ans, occupant à quatre reprises le poste de président de la prestigieuse Stuntmen’s Association of Motion Pictures. Sa carrière couvre un large spectre du cinéma hollywoodien, performant dans des comédies (Y a-t-il un pilote dans l’avion ?), des films horreur (À qui) comme de science-fiction (Transformers 3 : La Face cachée de la Lune), de super-héros (Batman pour toujours) et d’action (Heure de pointe 2). Conrad E. Palmisano avait rencontré Irene Cara en 1985 sur le tournage de La Cavale impossible où la chanteuse incarnait une adolescente en cavale aux côtés de Tatum O’Neal. L’année de leur mariage avait également été placée sous le signe du cinéma : Palmisano dirigeait sa compagne dans son second et dernier film, Busté.

Comment Irene Cara a failli passer à côté de Fame

A la fin des années 70, plus rien ne peut contrarier l’irrésistible ascension d’Irene Cara. La jeune femme qui pratique la musique et la danse depuis l’âge de 5 ans a fait ses armes sur les plateaux de télévision et sur les planches avant même de sortir son premier album solo. Le public l’a découverte au cinéma en 1976 dans une comédie musicale inspirée de Diana Ross & The Supremes, Sparkle, scénarisée par le tout jeune Joel Schumacher (Batman pour toujours). Hollywood lui ouvre enfin grand les bras au tournant des années 80 quand on lui propose de rejoindre la distribution de Notoriété… En tant que simple danseuse ! Il faudra que les producteurs et le scénariste du film entendent sa voix pour se convaincre de réécrire le rôle principal, Coco Hernandez, afin de le lui offrir. C’est dans la peau de ce personnage iconique qu’Irene Cara chantera la chanson éponyme en plus d’un autre single tiré de la BO, une performance saluée par une nomination au Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical en 1981. Irene Cara décrochera finalement un Grammy et un Oscar pour son travail sur Danse éclair trois ans plus tard.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/irene-cara-qui-est-son-ex-mari-conrad-e.-palmisano-1670725


.