Voici comment aider les enfants à gérer leur colère

0 36

Voici comment aider les enfants à gérer leur colère

 

La colère s’exprime souvent par de grands cris, voire des hurlements, des objets qui traversent la pièce, sont détruits et parfois l’enfant tape, tire les cheveux… On sent que l’enfant vit une « tempête émotionnelle » (pour reprendre le terme employé par Isabelle Filliozat) qui le dépasse, le submerge et dont il a beaucoup de mal à sortir.

Pourtant, la colère est une émotion naturelle. Nous ne décidons pas d’être en colère, nous ressentons de la colère, elle vient à nous sans nous demander notre avis !

La colère a plusieurs origines :

– Elle peut venir face à une impuissance. Par exemple, un enfant qui veut absolument emboiter deux pièces qui ne peuvent pas s’emboiter.

– Elle exprime des besoins fondamentaux, essentiels et non satisfaits. Marshall Rosenberg, le père fondateur de la communication non violente (CNV), nous explique que les émotions sont comme des messagers venus nous dire que nous avons un besoin très important qui n’est pas satisfait et qui a un besoin urgent d’être entendu, reconnu et si possible satisfait. Par exemple, quand un enfant veut continuer à jouer au parc avec ses copains, il ressent de la colère quand le parent lui demande de rentrer. Ce sentiment vient du fait qu’il a besoin de socialisation, d’amitié, de lien et que ce besoin très important à ses yeux ne peut plus être satisfait.

– Elle peut masquer de la peur. Par exemple, la colère d’un parent face à son enfant qui vient de traverser la rue. Le parent se met alors à lui hurler dessus et éprouver de la colère, alors même qu’il fait face à l’immense peur qu’il vient de ressentir.

– Elle peut masquer de la tristesse. Par exemple, un enfant se met en colère car son jouet a été cassé. Il est en réalité très triste face à cette perte.

Dans tous les cas, la colère vient spontanément. Personne ne peut décider d’être en colère. La colère nous submerge sans prévenir. Nous pouvons, en revanche, décider de la réaction que nous allons avoir face à cette colère. En tant qu’adulte, nous pouvons aider l’enfant à réagir de manière adaptée. La manière la plus mature d’exprimer une colère est de pouvoir l’analyser, la comprendre et ainsi verbaliser ses besoins non assouvis. La colère est venue signifier quelque chose, elle est comme un garde fou permettant de mettre l’accent sur quelque chose qui ne va pas. En l’analysant, je peux modifier ce qui dysfonctionne et m’empêche d’être heureux. (par exemple, chercher les pièces qui peuvent s’emboiter, rappeler les consignes dans la rue et tenir la main de l’enfant encore trop immature, réparer le jouet cassé, etc).

Afin d’aider les enfants à exprimer et analyser leur colère, vous pouvez créer une « boite à émotion ». Vous pouvez y mettre tous les objets en vrac dans un joli panier en osier. Pour plus de simplicité, je préfère les présenter par thème.

<< Pour exprimer sa colère, au plein cœur de la crise, il y a :

Un catalogue à déchirer, des pots de petits suisses à écraser, une petite serviette à tordre, mordre, jeter, un jeu de fléchettes en mousse pour jeter, , une balle antistress à écraser,

<< Pour calmer sa colère :

un hibou en polystyrène avec des ailes multicolores et un moulin à vent pour souffler dessus, un bâton de pluie à regarder et écouter, une écharpe lestée pour se sentir envelopper et rassurer (faite maison, avec une ancienne écharpe cousue et lestée de 1 kg de riz)

<< Pour analyser et parler de ses émotions :

une boite avec papier et crayon pour dessiner sa colère

Des livres : Grosse Colère, Les Chagrins de Catherine Dolto

Des cartes avec des dessins représentant différentes émotions

Des postures de yoga à faire ensemble

Le livre et CD, Calme et attentif comme une grenouille, d’Eline Snel, pour méditer ensemble (de 5 à 10 ans)

Si vous êtes parents ou que vous vous occupez d’enfants, n’hésitez pas à consulter un psychologue spécialisé en éducation bienveillante pour apprendre de nombreux outils qui vous aideront à accompagner l’enfant de manière ferme et bienveillante. Les innombrables conseils que vous pourrez recevoir vous permettront d’être à même de répondre à l’enfant de manière à le faire grandir de manière respectueuse pour lui et pour son entourage.

si vous trouvez que votre enfant ou votre ado est en difficulté, ou en souffrance dans l’expression de ses émotions, un psychologue est à même de lui donner de l’empathie et des outils pour l’aider dans son quotidien.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous, ne restez pas seul !

Voici 5 formes d’infidélité décryptées par un expert

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.psychologue.net