le nouveau directeur recherche la certification internationale ISO

0 22

Nommé le 30 septembre dernier à la tête de la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater) au terme d’un conseil d’administration, Blaise Moussa (photo) n’a fait aucun mystère du vaste chantier qu’il a lancé pour améliorer les performances de cette société à capitaux publics. C’est ainsi qu’il envisage d’obtenir la certification de l’International Organization for Standardization (ISO).
« Nous allons travailler à être certifiés et que nos partenaires stratégiques puissent aussi être certifiés », a fait savoir Blaise Moussa ce week-end sur les ondes de la CRTV.
Au Cameroun, Camwater n’est pas la première entreprise à s’intéresser à cette certification. La Société sucrière du Cameroun (Sosucam) a par exemple obtenu cette certification. Cette année encore, c’est la Société de presse et d’édition du Cameroun (Sopecam), société éditrice du quotidien à capitaux publics Cameroon tribune, qui a obtenu cette certification. Un intérêt qui n’a rien de futile.
Selon plusieurs experts de la question, la certification ISO offre une palette d’avantages aux entreprises : elle favorise l’adoption des bonnes pratiques en matière de gouvernance, elle permet d’améliorer la productivité, elle assure la satisfaction de la clientèle, elle facilite l’accès aux nouveaux marchés et décloisonne l’entreprise, favorise l’engagement des équipes…
Pour Blaise Moussa, cette certification doit certainement améliorer les compétences du personnel à différentes strates de l’entreprise. En plus, la certification ISO va aussi concerner l’amélioration des différents process en vigueur à Camwater, sans oublier la qualité de l’eau produite par cette entreprise.
En attendant, la qualité de l’eau qui sort du robinet est contestée par un bon nombre de consommateurs. Blaise Moussa nuance : « même si l’eau a parfois eu des couleurs variées, elle a toujours été de bonne qualité ». Il ajoute : « la potabilité de l’eau est garantie et elle doit continuer d’être améliorée jusqu’à atteindre l’optimum le plus élevé ».
Michel Ange Nga
Lire aussi :
Camwater : près de 1 000 compteurs d’eau volés à Yaoundé, alors que la capitale est confrontée à des pénuries
Mbalmayo : la Camwater alerte sur un vol « massif de compteurs »
Sud-Ouest : Camwater rassure sur la qualité de l’eau distribuée, alors que les cas de choléra se multiplient

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/economie/1010-9477-camwater-le-nouveau-directeur-recherche-la-certification-internationale-iso