« Monsieur le journaliste avait des oeillères » : amer et vexé, Jacques Legros allume Jean-Pierre Elkabbach

0 13

Dans les colonnes de Pure Médias, le 5 octobre 2022, Jacques Legros a évoqué son livre Derrière l’écran, dans lequel il s’en prend à certains de ses confrères, dont Jean-Pierre Elkabbach. Le journaliste ne s’est pas montré très tendre avec son confrère.

A l’occasion de la sortie de son livre Derrière l’écranaux éditions du Rocher, Jacques Legros a répondu aux questions de nos confrères de Pure Médiasmercredi 5 octobre 2022. Dans son ouvrage, il revient sur ses 40 ans de carrière et ses multiples expériences, dans la presse écrite, comme à la radio et à la télévision. Mais ce n’est pas tout, il en profite pour dire ce qu’il pense de certains de ses collègues, comme Jean-Pierre Elkabbach. En effet, comme le rapportent nos confrères, dans son livre, Jacques Legros a raconté un rendez-vous entre eux deux dans les années 1990. En arrivant à sa rencontre, Jean-Pierre Elkabbach lui aurait lancé : « On vous a écrit vos questions ?« . Jacques Legros lui aurait répondu : « Non, monsieur Elkabbach. Vous oubliez que je suis journaliste comme vous, et que pendant des années à RTL, face à vous sur Europe 1, je faisais le double d’audience. »

Jacques Legros a assuré dans Pure Médias que Jean-Pierre Elkabbach avait été sa plus grande déception. « Sa réaction a été moche« , a-t-il lancé. « C’est comme si je vous demandais moi aussi si on vous a écrit vos questions, je pense que vous ne le prendriez pas très bien. Je pense que c’est parce que je venais d’Endemol (Jacques Legros a été directeur des rédactions d’Endemol France, ndlr) et que monsieur le journaliste avait des oeillères en considérant que tout ce qui ne relevait pas du journalisme était sale« , a-t-il poursuivi. Il a également été très déçu par Jean-Claude Dassier et il explique pourquoi. « Concernant Jean-Claude, on ne s’est pas entendus. Il m’a chargé face à Etienne Mougeotte (ex-patron de TF1, ndlr) au lieu de se charger lui-même. Ce n’est pas beau, mais c’est comme ça… Et Jérôme (Bellay, ndlr), il fait partie des deux personnes qui m’ont tout appris avec Philippe Labro. Jérôme nous a appris les codes de l’information quand on a créé franceinfo. On l’a retrouvé à LCI après. Même s’il avait un caractère de cochon, c’était un maître. »

Jacques Legros a évoqué un coup de sang de Jean-Pierre Pernaut

Quelques jours avant la sortie du livre de Jeacques Legros, les bonnes pages ont été diffusées par de nombreux médias. Ainsi, on a pu lire qu’entre le journaliste et Jean-Pierre Pernaut ce n’était pas vraiment la bonne entente. Des révélations qui ont fait les gros titre. « Toutes les rumeurs ont circulé. Je me refuse d’en parler. L’affaire est classée pour moi. On est dans un pays où on a la chance de pouvoir dire ce qu’on veut. En revanche, d’un point de vue journalistique, lancer une polémique sur un titre qui n’est même pas un extrait de ce que j’ai écrit, sans avoir lu le livre, par un intervieweur qui n’a pas lu le livre, ça me dérange un peu. Et un intervieweur qui dit en plus qu’il a cherché à me joindre, alors que c’est faux… C’est la cerise sur le gâteau. Vous noterez quand même que je ne prononce aucun nom« , a-t-il encore expliqué.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/monsieur-le-journaliste-avait-des-oeilleres-amer-et-vexe-jacques-legros-allume-jean-pierre-elkabbach-1657407