Kate Middleton : coup dur financier pour ses parents, cette grosse somme qu’ils ont perdue

0 14

Les parents de Kate Middleton, la princesse de Galles, ont fait fortune grâce à leur entreprise d’accessoires de fête. Le 4 octobre 2022, le Daily Mail révèle que les Middleton sont au bord de la faillite.

  • Les parents de la princesse de Galles, Kate Middleton, sont des entrepreneurs à succès.
  • Ils ont pu offrir une belle vie à Kate Middleton et leurs deux autres enfants.
  • D’après le Courrier quotidien, les parents de Kate Middleton ont perdu beaucoup d’argent et sont au bord de la faillite.

Coup dur pour les parents de la nouvelle princesse de Galles, Kate Middleton, 40 ans. Michael et Carole Middleton possèdent plus de la moitié de l’entreprise Articles de fête. L’entreprise s’est spécialisée dans la vente d’articles de fête. Et d’après le Courrier quotidien du 4 octobre 2022, il s’agit d’une entreprise très performante. L’entreprise des parents de Kate Middleton aurait permis aux Middleton de gagner « assez d’argent pour mettre trois enfants en pension et acheter un manoir pour 4,7 millions de livres ». Mais d’après les derniers chiffres publiés, l’entreprise des beaux-parents du prince William, prince de Galles, a enregistré une perte.

Articles de fête a enregistré une perte de presque 300 000 livres en 2021. Une perte de 285 506 £, d’après le Courrier quotidienpour être exact. Avec cette perte de 300 000 livres, l’entreprise des parents de Kate Middleton, princesse de Galles, enregistre ainsi un déficit net d’une valeur colossale de 1.35 millions de livres. La Courrier quotidien rappelle que les parents de la nouvelle princesse de Galles sont actionnaires majoritaires au sein de cette entreprise. Steven Brentwood et Darryl Eales sont également actionnaires de Articles de fête.

Kate Middleton : de l’espoir malgré le gros déficit et la faillite de l’entreprise de ses parents

Le déficit de l’entreprise des grands-parents des princes George et Louis, et de la princesse Charlotte est vu comme l’annonce d’une faillite. Cependant, les dirigeants de l’entreprise restent confiants au vu des revenus générés par la vente au détail. « Au cours de l’année, la société a enregistré une augmentation impressionnante de 18% de ses revenus de vente au détail malgré une période difficile pour les détaillants britanniques« , rapporte le Courrier quotidien. « La perte après impôts représente l’investissement continu dans les plans de croissance de l’entreprise, y compris […] l’ouverture de nouveaux territoires aux États-Unisen Europe et au Moyen-Orient« , précise le média britannique.