des détenus exposés au choléra, faute de latrines

0 18

Des sources internes à la prison secondaire de Doumé (Est) ont confié à SBBC que les détenus sont obligés de déféquer à l’air libre, faute de latrines. Une situation qui accentue la menace de propagation du choléra, au moment où le pays est confronté à une nouvelle flambée épidémique. Au 29 septembre 2022, ce centre de détention situé dans le département du Haut-Nyong comptait une quinzaine de détenus.
Un contingent, composé d’une trentaine de prisonniers, était attendu au courant de cette semaine. Ce qui devrait gonfler les effectifs et exposer davantage les détenus au choléra, en raison de l’absence d’installations sanitaires et de la promiscuité. Les responsables de la prison envisagent de construire des latrines pour améliorer les conditions carcérales et éviter une éventuelle propagation de la maladie, selon nos informations.
Mais le chantier, lancé il y a un mois, piétine faute de moyens. En sus des conditions d’hygiène déplorables, les prisonniers manquent également d’eau potable, ce qui accroît les risques de contracter la maladie. Dû à une infection bactérienne qui cause de graves diarrhées et une déshydratation, le choléra se transmet généralement par l’eau et peut être fatal si elle n’est pas rapidement traitée. « Nous avons besoin d’un forage ou d’un puits pour améliorer la qualité de l’eau », confient nos sources.
Selon le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, 243 personnes sont décédées des suites de la résurgence du choléra depuis octobre 2021. Des décès ont par exemple été signalés à la prison centrale de Douala, la deuxième plus grande du pays en termes de taille. En avril dernier, Human Rights Watch (HRW) a appelé le gouvernement à protéger les prisonniers contre l’épidémie de choléra, plaidant notamment pour la libération des détenus qui courent un risque accru de contamination.
P.N.N
Lire aussi :
Choléra : 43 nouveaux décès enregistrés en un mois
Lutte contre le choléra : Human Rights Watch plaide pour la libération de certains prisonniers
Prison centrale de Ngaoundéré : une évasion met en lumière la fragilité du système pénitentiaire

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/0610-9461-prison-secondaire-de-doume-des-detenus-exposes-au-cholera-faute-de-latrines