Bilinguisme et multiculturalisme : Suivi et évaluation des langues officielles !

0 11

Comment se pratique le français et l’anglais au Cameroun? Cas du Conseil Régional du Sud et de la mairie de la ville d’Ebolowa.

Une mission de suivi et d’évaluation de la pratique des 2 langues officielles du Cameroun (le français et l’anglais) a séjourné à Ebolowa ce mardi, 3 Octobre 2022. C’était à l’effet d’expliquer l‘article 1 alinéa (3) de notre constitution sur l’égalité de statut du français et de l’anglais comme deux langues officielles et surtout prévenir contre les discours haineux et les actes de xénophobie au sein des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTDs) : la région et communes du sud Cameroun.

La 1ère étape de cette mission de 3 jours a consisté pour la comission à s’arrêter dans les services du Gouverneur de la Région du Sud pour une séance de travail avec le n°1 de la région Félix Nguéle Nguélé qu’accompagnait quelques sectoriels invités sans toutefois oublier les représentants du haut commandement régional.

En effet, notre constitution adopte le français et l’anglais comme des langues officielles d’égale valeur sans toutefois aller plus loin en définissant le cadre et les différents moyens de leur mise en pratique. La Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM) œuvre à cet effet dans la vulgarisation et la pratique du français et de l’anglais. C’est le 23 janvier 2017 qu’elle est créée par décret présidentiel n°: 2017/013 en tant qu’organe consultatif doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

La Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM) est placée sous l’autorité du Chef de l’État. Elle compte 15 membres et entend maintenir la paix, le vivre ensemble et bien sûr consolider l’unité nationale. La mission de suivi et d’évaluation des langues officielles en visite dans la région du sud était donc dans son rôle. À cet effet, Benjamin Itoë et barister Nico Hall des iminents membres de la comission depechés dans le sud, n’ont pas tarit d’éloges en qualifiant la region de championne de la cause et de la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme au travers de la mise en œuvre et la pratique des 2 langues officielles dans les offices, les administrations publiques ainsi que les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTDs).

Il a été également question pour la Commission Nationale pour la Promotion du Bilinguisme et du Multiculturalisme (CNPBM) de lutter contre les discours de haine et les actes xénophobes qui mettent en péril le vivre ensemble, la cohésion et la stabilité nationale. Ce qui passait par un changement de mentalité des Camerounais premiers responsables de cet état de choses. Bien plus, les Collectivités Territoriales Décentralisées (CTDs) devront se muer en ardents défenseurs et partenaires de la commission dans la mise en œuvre de la pratique des langues officielles. Il ne s’agissait pas d’une option réglementaire mais d’une obligation statutaire précisera le barister Nico Hall. La mission se limitera au CTD de Mvila en passant par le Conseil Régional du Sud et la mairie de la ville d’Ebolowa avant de s’étendre prochainement aux communes et villes alentours pour traduire dans les faits et surtout évaluer le degré d’applicabilité de cette disposition de notre constitution.



Cet article est apparu en premier sur https://237actu.com/bilinguisme-et-multiculturalisme-suivi-et-evaluation-des-langues-officielles