Meurtre à Coventry: un homme tué par Jamiah Masjid à Foleshill lors d’une attaque | Royaume-Uni | Nouvelles

0 9

UN homme qui est mort à l’extérieur d’un La mosquée a été nommée en ligne dans un communiqué.

Haji Rab Nawaz, 52 ans, a été tué après que des troubles ont éclaté au Jamiah Masjid and Institute à Foleshill, Coventry, dimanche soir.

Les secours se sont précipités sur les lieux du coup de couteau mortel, mais rien n’a pu être fait pour sauver la victime. Un autre homme, âgé de 44 ans, a été légèrement poignardé.

Deux hommes, âgés de 27 et 56 ans, ont été arrêté pour suspicion de meurtre à la suite de la rixe qui a éclaté vers 21 heures dimanche 2 octobre. Les détectives continuent d’interroger le couple, Rapports CoventryLive.

Il est entendu que M. Nawaz était de Handsworth, Birmingham.

Mohammed Nabeel Afzal Qadri, l’imam en chef de la mosquée, a publié une déclaration sur Facebook condamnant la violence, qui, selon lui, n’a rien à voir avec la mosquée. Il a nommé la victime Haji Rab Nawaz de Handsworth, qui aurait assisté aux prières funéraires au moment de l’incident.

L’imam Qadri a déclaré : « C’est avec une grande tristesse et détresse que je dois faire cette déclaration. Hier soir (2 octobre), lors d’une prière funéraire vers 20h55, un homme du nom de Haji Rab Nawaz a été sauvagement poignardé sur Queen Marys Rd à l’extérieur du parking de la mosquée, ce qui a entraîné sa mort.

«Il a été précipité dans la mosquée pour une sorte de sécurité et de sanctuaire seulement pour qu’il s’effondre à l’intérieur de la zone funéraire et respire son dernier souffle. Je parle au nom de la mosquée et de la communauté locale qui condamnent sévèrement cet acte ignoble, méprisable et insensible.

« La vie de tout individu est précieuse et sacrée, car la perdre en un instant d’une manière aussi sauvage et brutale est dévastatrice. Je demande à la communauté locale de permettre à la police de mener son enquête avec facilité et toute personne qui aurait pu être témoin de l’attaque est priée de se manifester.

Le surintendant-détective Shaun Edwards, supervisant l’enquête, a précédemment déclaré: «Nous soutenons la famille de l’homme décédé à un moment vraiment horrible pour eux, et nos pensées vont vers eux. Nous avons fait de très bons progrès au début de cette enquête, mais il reste encore beaucoup de travail à faire pour identifier toutes les personnes impliquées dans ce qui s’est passé la nuit dernière.

« Nous ne pensons pas que cela soit lié à d’autres incidents ou conflits, que ce soit dans Coventry ou les West Midlands au sens large et il semble qu’il s’agisse d’un différend isolé qui s’est terminé en tragédie. Nous continuerons à travailler d’arrache-pied pour traduire toutes les personnes impliquées en justice.

« J’exhorte toute personne qui se trouvait dans la région à ce moment-là, qui aurait pu voir ou enregistrer ce qui s’est passé sur un téléphone portable ou une caméra de tableau de bord, à nous contacter dès que possible. Les agents discutent avec les résidents et les dirigeants communautaires pour les rassurer, et les patrouilles dans la région seront intensifiées.

Toute personne disposant d’informations a été invitée à contacter la police des West Midlands, en citant le journal 3319 du 2 octobre. Alternativement, les informations peuvent être fournies de manière anonyme à l’association caritative indépendante Crimestoppers au 0800 555 111.



Cet article est apparu en premier sur https://www.express.co.uk/news/uk/1678171/Coventry-murder-mosque-death-Jamiah-Masjid-Institute-Foleshill