La courageuse survivante du tueur de Babes in the Wood a offert 1 £ d’argent de poche pour lui épargner la vie | Royaume-Uni | Nouvelles

0 10

Une femme qui, à l’âge de sept ans, a été brutalement agressée par le même homme qui, un an plus tôt, avait commis les meurtres désormais notoires de Babes in the Wood, a parlé de son calvaire pour la première fois. Rachael Watts, maintenant mère de quatre enfants, a renoncé à son droit à l’anonymat pour révéler son histoire horrible d’avoir offert à Russell Bishop son argent de poche dans une tentative désespérée d’épargner sa vie.

Elle a dit qu’elle se réveillerait sous un fourré dans la campagne du Sussex après avoir été agressée sexuellement et presque étouffée à mort.

Bien que son identité soit inconnue à l’époque, sa survie au comportement prédateur de Bishop conduira à la condamnation de Bishop en 1990.

Cependant, ce n’est qu’en 2018, après que de nouvelles technologies ont aidé à réexaminer les preuves ADN, qu’il a été reconnu coupable du meurtre de Nicola Fellows et Karen Hadaway, neuf ans, en 1986.

Dimanche prochain marquera 36 ans depuis que le double meurtre d’enfant a eu lieu.

LIRE LA SUITE: Mort du tueur de Babes In The Wood : le meurtrier de deux filles meurt d’un cancer

Bishop a été poursuivi pour l’attaque, mais a été acquitté en 1987 après un catalogue de bévues par les enquêteurs.

À peine trois ans plus tard, il a attaqué un autre jeune enfant suivant un mode opératoire similaire.

La famille de Mme Watt venait de déménager dans le domaine Whitehawk à Brighton en février 1990. Après être tombée sur ses patins à roulettes, son père lui avait donné 1 £ pour acheter des bonbons.

Étant nouvelle dans la région, elle a oublié son chemin de retour et a demandé à quelqu’un son chemin. Malheureusement, cette personne était Bishop, qui l’a kidnappée dans sa voiture.

À l’arrière de la voiture, elle a essayé de crier. Mme Watts a déclaré au Sun: « Il m’a crié de la fermer ou il me tuerait. J’ai dit: ‘Je peux te donner de l’argent, j’ai une livre’.

Elle a dit avoir trouvé un marteau dans sa botte, qu’elle a pu utiliser pour faire des empreintes qui se révéleront plus tard essentielles au dossier de l’accusation.

Mme Watts estime qu’ils ont conduit pendant 25 minutes jusqu’à Devil’s Dyke, où Bishop l’a sortie du coffre et l’a déshabillée. Après l’avoir agressée sexuellement, il a tenté de la tuer.

Elle a déclaré: «Il a mis ses mains autour de ma gorge et il m’a étouffée. J’ai essayé de dire : « Je ne peux pas respirer ». Puis je me suis évanoui.

Bishop l’a laissée pour morte dans la boue sous des buissons d’ajoncs, a-t-elle dit, dans le but de cacher son corps. Les ronces lui déchiquetaient les mains et les jambes.

Elle a marché sur la route dans la zone rurale jusqu’à ce qu’elle trouve une voiture garée. Elle a raconté : « J’étais terrifiée que ce soit lui, mais je savais que je mourrais si je ne sortais pas du froid.

« J’ai essayé d’appeler mais ma gorge était enflée parce qu’il m’avait étranglé. Alors je me suis dirigé vers les lumières. Je suis tombé alors j’ai encore rampé. Je me suis levé et j’ai titubé les derniers mètres.

Elle a dit que dans la voiture se trouvaient un couple de Brighton en train de boire un verre après une journée passée à l’extérieur, et ils ont sauté pour prendre soin d’elle. Les médecins auraient déclaré plus tard qu’elle avait failli échapper à des lésions cérébrales.

Mme Watts a ajouté: «Je n’ai pas célébré la mort de Bishop. Mais j’espère qu’il y a une place en enfer pour lui. Je parle maintenant parce que je le peux. Quand il est mort cette année, j’ai finalement commencé à récupérer.

Le 9 octobre 1986, Karen Hadaway et Nicola Fellows étaient allés au Wild Park de Brighton après l’école pour jouer. Lorsqu’ils ne sont pas rentrés chez eux, la mère de Karen a sonné l’alarme et une équipe de recherche de 200 personnes, dont un hélicoptère de la police et des chiens pisteurs, a fouillé la zone boisée.

Les corps des deux filles ont été retrouvés le lendemain matin. Tous deux avaient été étranglés et agressés sexuellement.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/news/uk/1677342/babes-in-the-wood-killer-Russell-bishop-survivor-tells-horrific-ordeal-pocket-money