Lewis Hamilton convoqué chez les stewards pour « violation présumée du code sportif » à Singapour | F1 | sport

0 11

Lewis Hamilton a été convoqué par les commissaires de F1 avant les qualifications pour le Grand Prix de Singapour après un possible problème de bijoux. Hamilton a été invité à rendre visite aux commissaires sportifs concernant une violation présumée de l’annexe L du Code sportif international de la FIA.

La règle particulière concernait les casques, les vêtements ignifuges, les appuie-tête frontaux, les ceintures de sécurité ou le port de bijoux. La star de Mercedes verra les commissaires à 12h45 (19h45 heure locale), une heure seulement avant le début des qualifications.

Hamilton a été aperçu portant des boucles d’oreilles lors de la conférence de presse de jeudi et hier sur la piste. Mais, des caméras l’ont capturé portant un goujon de nez dans la voiture avant FP3.

Martin Brundle a critiqué la FIA pour avoir enquêté sur Hamilton, affirmant que la décision devrait revenir à la star de Mercedes. Il a dit : « Écoutez, c’est un adulte. Il est autorisé à prendre la décision de risquer sa vie en montant dans une voiture de Formule 1.

« S’il veut porter un anneau dans le nez ou quoi que ce soit, c’est à lui de décider s’il est prêt à prendre ce risque. Je ne pense pas que ce soit à quelqu’un d’autre de prendre cette décision. »

LIRE LA SUITE: Hamilton fustigé par le furieux Tsunoda à la radio lors des entraînements du GP de Singapour

Hamilton a connu plusieurs démêlés avec la FIA depuis qu’ils ont réprimé les bijoux au début de la saison. Au Grand Prix de Miami, Hamilton a décrit l’interdiction comme un « pas en arrière » pour la F1 et a porté des tas de montres à la conférence de presse pour faire une déclaration.

Il a commenté : « Je pratique le sport depuis 16 ans et je porte des bijoux depuis 16 ans. Dans la voiture, je n’ai que mes boucles d’oreilles et mon anneau dans le nez, que je ne peux même pas enlever. Hamilton a obtenu une exemption pour le port de bijoux qu’il ne pouvait pas retirer, mais celle-ci a expiré avant le Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le pilote Mercedes a depuis admis qu’il avait déconné avec la FIA à propos de sa position en matière de bijoux. S’adressant à Vanity Fair, il a expliqué: « J’étais juste en train de jouer avec ça. Je n’ai pas d’autres piercings nulle part. Mais j’aime qu’il y ait cette pensée: S ***, a-t-il les couilles percées?

A NE PAS MANQUER

La réponse brutale de Horner pour parler de Hamilton pourrait obtenir le titre de Verstappen [INSIGHT]
Toto Wolff et Mattia Binotto ont eu une « réunion d’une heure » à propos de Red Bull [COMMENT]
Lewis Hamilton fait un aveu sur sa Mercedes avant Singapour [ANALYSIS]

«Depuis que je suis enfant – règles. Je n’ai jamais aimé qu’on me dise quoi faire. Hamilton est devenu le centre d’une tempête majeure ce week-end alors que des rapports suggèrent que Red Bull pourrait avoir dépassé le plafond budgétaire de la saison dernière.

Auto Motor und Sport suggèrent que Red Bull a peut-être dépassé le capo d’environ 9 millions de livres sterling (10 millions de dollars). Ce serait plus élevé que le seuil de cinq pour cent pour une transgression mineure et pourrait voir Red Bull frapper avec des décisions de points.

Les utilisateurs des médias sociaux ont demandé à la FIA d’enquêter et d’établir Hamilton comme champion après avoir raté une huitième couronne la saison dernière.



Cet article est apparu en premier en ANGLAIS sur https://www.express.co.uk/sport/f1-autosport/1676893/lewis-hamilton-mercedes-stewards-fia-investigation-singapore-grand-prix