le préfet de la Mezam interdit toute réunion publique non déclarée à l’approche du 1er octobre

0 19

Mardi 27 septembre dernier, Simon Émile Mooh, le préfet du département de la Mezam a pris une décision d’interdiction de toutes les réunions et manifestations publiques non déclarées. Ceci jusqu’à nouvel ordre. L’autorité administrative ne justifie pas cette décision, mais pour de nombreux observateurs, cela est en lien avec l’approche du 1er octobre.
C’est en effet cette date que les séparatistes ont choisie comme journée de célébration de l’indépendance de « l’Ambazonie », un État fictif qu’ils essaient de créer à travers la réunion des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ambition qui a d’ailleurs abouti, depuis 2017, à un conflit armé entre les forces de défense publiques et des milices séparatistes, qui a déjà fait plus de 4 000 morts et plus d’un million de déplacés selon l’ONU.
Ainsi, à chaque 1er octobre, les indépendantistes tentent de marquer cette journée en hissant des drapeaux de « l’Ambazonie » dans les villes des régions sus-citées.
En rappel, c’est le 1er octobre que le Cameroun anglophone et le Cameroun francophone ont été réunis après avoir été administrés séparément pendant plus de 40 ans par les puissances tutélaires que sont la France et l’Angleterre. Cette réunification a souvent été perçue par la partie anglophone comme une tromperie politique.
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2909-9432-nord-ouest-le-prefet-de-la-mezam-interdit-toute-reunion-publique-non-declaree-a-l-approche-du-1er-octobre