Recherches Google explicites, vidéos d’enfants cachées… le contenu de l’ordinateur de Christian Quesada dévoilé

0 14

Christian Quesada, libéré en mars 2021, a été de nouveau placé en détention comme le rapporte Midi Libre ce mardi. Ce mercredi, les équipes de Touche pas à mon poste ont divulgué de nouvelles informations sur l’affaire.

Christian Quesada est de retour derrière les barreaux. Il avait été arrêté puis condamné à trois ans de prison pour corruption de mineurs, détention et diffusion d’images pédopornographiques en 2020, avant de bénéficier d’une liberté conditionnelle en mars 2021 pour bonne conduite. Depuis, l’ancien champion des 12 coups de midi s’était fait relativement discret dans les médias. Mais ce mardi, Midi Libre a annoncé que ce dernier avait été placé en détention au sein du centre pénitentiaire de Perpignan, après avoir été interpellé pour non-respect de l’obligation de suivi socio-judiciaire à laquelle il était astreint. Quelques semaines avant son interpellation, Christian Quesada avait contacté de son propre chef la société de production de Guillaume Genton, chroniqueur de TPMP, pour s’expliquer sur cette affaire qui fait grand bruit depuis 2019. Dans des appels téléphoniques enregistrés et diffusés en plateau, l’ancien joueur de TF1 revient notamment sur les accusations qui le visent. « Les faits pour lesquels j’ai été mis en examen, qui s’appellent de la corruption de mineurs, ça s’appelle un délit. Je ne suis pas un criminel, je suis un délinquant« , commence par nuancer Christian Quesada. L’homme de 58 ans a ensuite évoqué plus en détail le contenu de son ordinateur, bien loin, selon lui, de l’imaginaire collectif. « Il faut savoir que, dans la justice française, un cliché pédopornographique, c’est une fille qui a moins de 18 ans, qui est en culotte ou en soutien-gorge, donc oui, il y avait même plus que ça. Mais dans l’inconscient collectif, le pédopornographique, c’est vraiment des trucs… des enfants attachés… On est vraiment très très éloignés« , explique Christian Quesada. Des propos remis en question par Guillaume Genton.

Christian Quesada « minimise les faits » selon Guillaume Genton

« Ce qui est troublant, c’est qu’il minimise les faits« , lâche le chroniqueur avant d’ajouter : « Sur l’histoire des photos pédopornographiques, il ment. On a des extraits du dossier de l’affaire qui stipulent ce qu’il y a exactement dans les clés USB et les disques durs de Christian Quesada, et c’est pas des jeunes femmes de 17 ou 18 ans… » Guillaume Genton a alors détaillé la nature des recherches Google et fichiers présents dans l’ordinateur de l’ancien détenu. (Attention le passage qui suit peut choquer les publics les plus sensibles) « Des fichiers contenant le terme ’10 ans’, il y a par exemple un fichier qui s’appelle ‘Jessica 10 ans’ (…) Une vidéo représentant une jeune fille en train de faire une fellation. La minorité des sujets semble flagrante (…) Et enfin les recherches Google : ‘jeune forcée par son gynéco’, ‘garçon de 11 ans complètement nu’, ‘soeur caresse son petit frère’… Donc c’est vraiment terrible ce qu’il y a là dedans« , conclut le chroniqueur.

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/recherches-google-explicites-videos-d-enfants-cachees-le-contenu-de-l-ordinateur-de-christian-quesada-devoile-1655306