gouverneur interdit le transport nocturne de bœufs pour lutter contre le vol de bétail

0 30

Ahmadou Rousfaye, le secrétaire général de l’Association pour le développement social et culturel des Mbororo du Cameroun (Mboscuda), le reconnaît dans les colonnes du quotidien gouvernemental dans la région de l’Adamaoua, « on est passé de 1 209 bœufs vols en 2020, a 221 bœufs en 2021 ». Pour autant, le phénomène reste préoccupant pour les autorités. En témoigne, la décision prise le 2 septembre dernier par le gouverneur de l’Adamaoua pour interdire le transport de nuit du bétail, même dépecé sur des motos et les tricycles. « Nous avons relevé une récurrence des vols de bétail et quelques criminalités connexes », justifie le gouverneur Kildadi Taguieke Boukar dans Cameroon Tribune.
L’autorité administrative rapporte le modus operandi de ces criminels : « Dans certaines localités, les gens allaient nuitamment dans les bergeries et prélevaient les bœufs. C’est pendant cette nuit qu’ils envoyaient ces animaux vers les abattoirs fictifs pour les abattre et écouler les produits vers les marchés de la ville ».
Pour le gouverneur, cette décision vise également « à sauver les bonnes mœurs parce que le bœuf est abattu dans la nuit sans qu’on ne maîtrise les conditions d’hygiène et les conditions liées à la foi des uns et des autres ».
Toujours dans le chapitre de l’insécurité, en plus du vol de bétail, la région de l’Adamaoua est l’une des trois régions septentrionales à souffrir du phénomène des kidnappings avec demande de rançon. Des phénomènes qui ont contribué à appauvrir les bergers. Comme réponse, le gouvernement a régulièrement envoyé l’armée qui a mené de nombreuses opérations militaires contre ces criminels.
L.A.

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2709-9419-adamaoua-gouverneur-interdit-le-transport-nocturne-de-b-ufs-pour-lutter-contre-le-vol-de-betail