des milliers de personnes privés de soins depuis l’attaque de l’hôpital de Mada (ONU)

0 18

Le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) soutient que la fermeture temporaire de l’hôpital helvétique de Mada, un établissement privé situé dans la région de l’Extrême-Nord, a d’énormes conséquences sur la prise en charge des populations locales. Le même tweet indique que cette fermeture prive « des milliers de personnes de l’accès aux soins de santé de proximité ».

La fermeture temporaire de l’hôpital de Mada dans l’Extrême Nord #Cameroun suite à une attaque, prive des milliers de personnes de l’accès aux soins de santé de proximitéLes hôpitaux ne sont #PasUneCible https://t.co/XGX4VHtI8Y
— OCHA Cameroon (@OchaCameroon) September 23, 2022
Les habitants de Mada ne disent pas le contraire. L’Urgentiste, le blog de la journaliste Olive Atangana qui a enquêté sur cette situation, révèle qu’un nombre important de décès ont été enregistrés depuis que l’hôpital de Mada a été fermé. « Notamment les femmes enceintes qui en l’absence d’une prise en charge adéquate, ont perdu leur vie en donnant la vie. Nos sources parlent d’environ 40 cas de césarienne et plus de 20 cas de maladies de la prostate », poursuit l’Urgentiste.
On se rappelle que dans la nuit du 1er au 2 juillet 2022, des hommes armés ont attaqué et mis à feu l’hôpital helvétique de Mada. Plusieurs personnes ont été blessées dans cette attaque et un vigile a malheureusement perdu la vie. Cet établissement hospitalier a pour cela été fermé jusqu’à nouvel ordre. Or il est l’un des rares établissements de santé de la région, équipé pour traiter un éventail de pathologies.
Les promoteurs de l’hôpital helvétique de Mada craignent pour l’instant de rouvrir pour des raisons de sécurité. Ils veulent que le ministère camerounais de la Défense augmente le nombre de soldats en faction pour éviter une autre attaque. Les chefs traditionnels de l’arrondissement de Makary où est implanté cet hôpital ont d’ores et déjà entamé un lobbying dans ce sens auprès des autorités administratives. Pour l’instant, les populations continuent d’attendre.
M.A.N
Lire aussi :
Extrême-Nord : l’ONU dénonce l’attaque d’un hôpital à Mada
Extrême-Nord : la « forte indignation » de Manaouda Malachie après l’attaque de l’hôpital de Mada

Cet article est apparu en premier sur https://www.stopblablacam.com/societe/2609-9410-extreme-nord-des-milliers-de-personnes-prives-de-soins-depuis-l-attaque-de-l-hopital-de-mada-onu