«L’armée française n’est pas prête pour la guerre» alors que Macron a mis en garde contre la mobilisation de la Russie | Monde | Nouvelles

0 12

La tentative russe de reprendre le territoire perdu se termine en farce

Emmanuel Macron a été averti que l’armée française « n’est pas prête pour » la guerre au milieu de la campagne de mobilisation de la Russie et de l’invasion de l’Ukraine. Le général Vincent Desportes, général à la retraite de l’armée française et théoricien militaire, a été interviewé sur la guerre en Ukraine. Il a suggéré que l’invasion est un conflit « à l’ancienne », auquel la France n’est pas préparée.

Le général Desportes a déclaré que la guerre en Ukraine est le signe d’un retour « à la guerre que nous pensions avoir disparue »

Il a ajouté : « Dans cette guerre, ce sont bien les blindés qui attaquent, qui prennent le terrain et l’infanterie qui occupe.

Le vétéran a ajouté que « la guerre revient à sa vérité, que nous avions oubliée », avant de dire que la France n’est pas en mesure d’envoyer plus de chars en Ukraine.

« Je doute qu’on puisse donner des chars Leclerc. Les Américains ont des milliers d’Abrams, nous avons un maximum de 200 Leclerc, dont la moitié doit travailler.

« Je ne suis pas sûr que nous devrions donner un tiers de nos chars Leclerc, ce qui nous laisserait avec un seul régiment fonctionnel en France. »

Emmanuel Macron a été averti que l'armée française

Emmanuel Macron a été averti que l’armée française « n’est pas prête pour » la guerre (Image : GETTY)

Vincent Desportes a déclaré que la France n'était pas en mesure d'envoyer plus de chars en Ukraine

Vincent Desportes a déclaré que la France n’était pas en mesure d’envoyer plus de chars en Ukraine (Image : GETTY)

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision Public Sénat, le général Desportes a déclaré qu’il pensait que la France n’était plus capable de mener une guerre conventionnelle.

Il a ajouté : « Cela montre que la France doit s’équiper et constituer des stocks pour pouvoir faire la guerre à l’ancienne.

« Mais l’armée française n’est pas prête pour cela. Nous sommes devenus une force de police internationale excellente et remarquable. mais il faut accélérer le rythme de la production d’armements pour reconstituer les stocks et être capable, si la guerre éclate. »

Selon lui, une telle menace est crédible et « la France doit se préparer à la guerre qui existe et qui peut venir ».

Le vétéran a ajouté : « Ne pensons pas que nous pouvons nous rendormir, la guerre existe tout autour de nous.

« A force de croire que la guerre était morte, elle revient sous sa forme la plus ignoble, avec la guerre que la Russie mène actuellement en Ukraine. »

LIRE LA SUITE: Les troupes russes « violent et torturent » les nouvelles recrues

« L’armée française n’est pas prête, nous sommes devenus une excellente police internationale » (Image : GETTY)

Cela vient après que le président français Emmanuel Macron a insisté sur le fait que son pays n’était pas en guerre avec la Russie.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision BFMTV, il a déclaré : « Oui, maintenant la Russie a décidé de passer à une nouvelle étape de l’escalade, notamment au prix d’une mobilisation militaire partielle, ainsi que d’un rappel qu’elle dispose d’armes respectives.

« Je pense qu’il est de notre devoir de continuer à soutenir l’Ukraine pour qu’elle puisse défendre son territoire, même si nous ne sommes pas en guerre avec la Russie.

« En aidant la résistance de l’Ukraine et le rétablissement des positions, nous maintenons en même temps le contact avec la Russie. »

A NE PAS MANQUER

Les manifestations défiant les ordres de Poutine submergent la police dans de violents affrontements

Le meilleur économiste d’Obama lance une attaque cinglante contre le mini-budget britannique

Le prince Harry a fait un commentaire « spectaculairement grossier » sur la tournée, nouvelle affirmation

Emmanuel Macron a insisté sur le fait que son pays n'était pas en guerre avec la Russie des[pite supplying Ukraine

Emmanuel Macron insisted his country is not at war with Russia des[pite supplying Ukraine (Image: GETTY)

Meanwhile, at the United Nations General Assembly in New York, Mali’s military-appointed Prime Minister Colonel Abdoulaye Maiga lashed out at France and praised Russia.

He accused France of having « stabbed in the back » the West African nation with its withdrawal of troops.

French leaders « have disowned universal moral values and betrayed the rich history of the Lumieres philosophers and turned themselves into a junta in the service of obscurantism, » he told the UN General Assembly.

Maiga denounced the former colonial power for « neocolonialist, condescending, paternalist and vengeful policies » such as sanctions on the junta in Mali, which has seen two coups since 2020.

‘I think that it is our duty to continue supporting Ukraine’

‘I think that it is our duty to continue supporting Ukraine’ (Image: GETTY)

Col. Maiga instead saluted « the exemplary and fruitful cooperation between Mali and Russia, » whose Wagner Group security firm has been hired by the junta in Bamako despite widespread concerns in the West.

At the UN Security Council, French envoy Nicolas de Rivière said Russia’s war in Ukraine could be a “game-changer” for the body.

He said that Russia’s war was “a huge blow to multilateralism and a massive violation of the UN Charter”.

Mr de Rivière added: “We will continue to push to make sure that Ukraine’s sovereignty and territorial integrity is respected and that this war is put to an end as soon as we can.”

Additional reporting by Marie Ortega



Cet article est apparu en premier sur https://www.express.co.uk/news/world/1674209/france-army-russia-ukraine-not-ready-for-war-Emmanuel-macron