« Depuis, je le déteste » : Myriam Abel règle ses comptes avec Cauet et Cécile de Ménibus

0 13

Sur le plateau de Chez Jordan, Myriam Abel s’est payé Cauet et Cécile de Ménibus. La chanteuse garde un très mauvais souvenir de sa rencontre avec eux.

Cauet et Cécile de Ménibus ont dû avoir les oreilles qui sifflaient… Sur le plateau de Chez Jordan, l’émission de Jordan de Luxe, Myriam Abel a réglé ses comptes avec les animateurs. Il faut dire que la gagnante de la Nouvelle Star ne garde pas de bons souvenirs des deux…. « Après la sortie de mon premier album, j’ai été faire la promo chez lui, avec l’autre que j’aime pas non plus, Cécile de Ménibusa commencé Myriam Abel, qui n’a donc rien oublié. Et comme j’avais sorti mon album sept mois après ma victoire à Nouvelle Star, il avait fait une chronique ‘Myriam elle met sept mois pour…’ et du coup, moi, j’avais 20, 22 ans, ça m’avait blessée, je m’étais même mise à pleurer sur le plateau. Et du coup depuis, je le déteste. » Comme Cauet, Cécile de Ménibus a aussi laissé un souvenir amer à Myriam Abel.

Sur le plateau de Chez Jordan, la chanteuse s’est souvenue l’avoir rencontrée lorsqu’elle participait aux Anges de la téléréalité. A l’époque, elle avait été invitée chez Jean-Marc Morandini où travaillait l’animatrice : « Elle je peux pas me la voir, j’avais été invitée chez Morandini après les Anges Hawaï, parce que j’avais dit dans une conférence de presse que ‘c’est bien The Voice, mais Jenifer, c’est pas The Voice’. Là, je me suis faite flinguer par tout le monde. Et Cécile de Ménibus elle m’a dit : ‘t’es qui toi pour dire ça ?’, je suis beaucoup plus à même pour donner mon avis en tant que chanteuse… » A l’époque, les deux femmes se sont violemment « pris la tête ». « Ça avait été loin sur le plateau, s’est rappelée Myriam Abel. Pendant et après… En gros, elle disait que moi, puisque je n’avais pas vendu autant de disques que Jennifer, je n’avais pas le droit de dire ça. »

Myriam Abel se paye Jennifer

La séquence dont Myriam Abel parle remonte à 2012. Quelques semaines avant d’être invitée sur le plateau de Jean-Marc Morandini, elle avait donné son avis sur The Voice. « J’aime beaucoup Jenifer. Mais elle n’est vraiment pas crédible comme coach. Toutes les candidates chantent mieux qu’elle ! »avait-elle déclaré à Télé 2 semaines. Et d’ajouter dans les Anges : « Elle n’a pas les arguments pour coacher des chanteurs, elle n’a pas une technique vocale, elle ne sait pas les corriger ». Cécile de Ménibus a donc donné son avis sur les propos de la chanteuse. « Personnellement vos déclarations m’ont choquée ! J’ai envie de dire, qui vous êtes pour critiquer Jenifer ? »avait-elle lancé en direct. S’en est suivie une prise de becs très violente qui aura duré plusieurs minutes et laissé des mauvais souvenirs aux deux femmes.

Les années qui ont suivi, Myriam Abel n’a jamais mâché ses mots au sujet de Cécile de Ménibus et de Jennifer. « Mais je réédite, je ne pense pas que (Jenifer) soit une voix. Ce n’est pas une voix exceptionnelle. Un coach doit donner des directives à ses élèves. Je trouve qu’elle ne le fait pas. Pour moi, Florent Pagny, c’est un vrai chanteur. Il donne de vrais arguments »décrivait-elle dans une interview accordée à Jeremstar avant de tacler une nouvelle fois l’animatrice : « Cette connasse (…). Ah elle, vraiment, si je la croise. Elle m’a scotché ce jour-là. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle m’attaque comme ça. On s’est trashé sur Twitter ». Depuis quelques années, la rancune s’est tassée et les deux femmes ont continué leurs carrières chacune de leurs côtés.

Myriam Abel : ses confidences sur sa perte de poids

A Jordan de Luxe, Myriam Abel s’est aussi confiée sur sa transformation physique. La chanteuse a expliqué avoir fait « n’importe quoi » au niveau de son alimentation pendant de longues années : « J’étais en surpoids. Je pesais 70 kilos pour 1m56. (…) J’avais vraiment une très mauvaise alimentation, et comme j’étais mal dans ma peau, c’était un réconfort pour moi, l’alimentation ». Très complexée par son apparence, elle a suivi un rééquilibrage alimentaire. « J’ai perdu 20 kilos en quatre mois. Ce n’est pas dangereux parce que je ne me prive de rien. Ce n’est pas un régime, je ne suis pas frustrée »a-t-elle continué, bien dans sa peau. Désormais, Myriam Abel se « sent super bien » dans sa peau : « L’étape d’après, c’était la liposuccion. Là aujourd’hui, je suis hyper heureuse et hyper fière d’avoir perdu tous ces kilos sans passer par la liposuccion ».

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/people/depuis-je-le-deteste-myriam-abel-regle-ses-comptes-avec-cauet-et-cecile-de-menibus-1654300