Prince Harry : cette crise de nerf avant d’appeler sa grand mère, la reine Elizabeth II

0 46

En 2019, alors qu’il était en pleine tournée officielle en Afrique, le Prince Harry aurait piqué une énorme crise de nerf au moment de devoir appeler sa grand-mère, Elizabeth II, pour lui annoncer un projet bien spécial de son épouse, Meghan Markle.

Ce n’est une surprise pour personne : le Prince Harry est un être à part au sein de la famille royale. Et ce dernier l’a une nouvelle fois prouvé en 2019, dans une anecdote qui ne ressort que trois ans plus tard. A l’époque, alors qu’il était en pleine tournée officielle en Afrique australe, le duc de Sussex aurait eu « une véritable crise de nerfs » avant de devoir appeler sa grand-mèrela reine Elizabeth II, pour lui parler d’un projet très particulier de sa femme, Meghan Markle.

Cette dernière était sur le point de poursuivre l’agence de presse « Associated Newspapers Limited » après que ce média ait publié des lettres personnelles et censées rester confidentielles entre elle et son père, Thomas Markle. Pour contextualiser, le couple princier et leur fils Archie venaient de terminer le premier jour d’un long week-end en Afrique et le Prince Harry devait prévenir Elizabeth II que Meghan Markle allait faire la Une des journaux car elle comptait attaquer devant la justice cet organe de presse deux jours après leur retour.

Le Prince Harry a totalement perdu le contrôle de ses nerfs

Forcément, Harry devait absolument prévenir sa grand-mère pour qu’elle ne soit pas prise de cours par la tournure que pourraient prendre les événements après que Meghan Markle ait déposé sa plainte. Mais selon le livre de Valentine Low, une journaliste spécialisée dans la royauté britannique, intitulé « Le pouvoir derrière la couronne », le prince Harry a totalement perdu ses nerfs avant de dégainer son téléphone pour prévenir des intentions de sa femme.

Voici ce que raconte le livre en question, qui sortira en librairie au début du mois d’octobre : « Harry a eu une énorme crise de nerfs avant de devoir parler à la Reine. Ainsi, lorsqu’il a rejoint son équipe pour prendre un verre au bar le dimanche soir, il est resté assis, tellement tendu et nerveux que son secrétaire privé, Sam Cohen, lui a conseillé de boire une bière pour se détendre un petit peu« .

L’histoire de Meghan Markle a fait ressurgir celle de Diana pour le Prince Harry

Les révélations ne s’arrêtent pas là. Il est aussi écrit dans l’ouvrage de Valentine Low que « Harry a également fait une déclaration devant son équipe dans laquelle il a condamné les médias et accusé les tabloïds de mener une campagne impitoyable contre Meghan Marklela mettant dans l’embarras quasiment au quotidien. Mais avant de rendre sa déclaration publique, il devait impérativement passer ce coup de fil à sa grand-mère, ce qui a eu le don de le mettre dans tous ses états ».

Une fois que cela a été fait – évidemment, personne ne connaît ce que Harry et Elizabeth II se sont dits au téléphone -, le duc de Sussex a publié un communiqué officiel qui indiquait : « Il arrive un moment où la seule chose à faire est de s’opposer à ce genre de comportement, qui peut détruire la vie des gens. J’ai vu ce qui se passe quand une personne que j’aime est banalisée au point de ne plus être traitée ou vue comme une vraie personne. J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme être victime des mêmes forces puissantes« . Pour rappel, le fossé entre les Sussex et les autres membres de la famille royale a fait la une des journaux ces deux dernières années, Harry et Meghan ayant critiqué leur vie au Royaume-Uni lorsqu’ils ont parlé aux médias américains depuis leur déménagement en Californie.

Un livre qui risque de faire du bruit

Le livre en question risque de faire grand bruit à sa sortie. Évidemment, le climat n’est pas propice à une guerre intra-familiale, seulement quelques jours après la mort et les funérailles de la Reine Elizabeth IIqui a secoué le monde entier. Pour revenir au procès de Meghan Markle, cette dernière l’a remporté en recevant un dollar symbolique de la part du Mail Sunday en plus de l’appel rejeté. En résumant la décision, le juge Sir Geoffrey Vos a déclaré : « La cour d’appel a confirmé la décision du juge selon laquelle la duchesse avait une attente raisonnable en matière de vie privée pour le contenu de la lettre ». Mais l’affaire risque donc de faire à nouveau du bruit…

Cet article est apparu en premier sur https://www.closermag.fr/royautes/prince-harry-cette-crise-de-nerf-avant-d-appeler-sa-grand-mere-la-reine-elizabeth-ii-1654200