l’OTAN réagit après la menace de Vladimir Poutine d’utiliser les armes nucléaires

1 24

l’OTAN réagit après la menace de Vladimir Poutine d’utiliser les armes nucléaires

 

L’OTAN, l’alliance militaire transatlantique, a déclaré que le président russe, Vladimir Poutine, ne gagnera pas la guerre en Ukraine en dépit de sa décision de mobiliser de milliers de soldats supplémentaires.

Dans un discours prononcé devant les Russes le mercredi 21 septembre, M. Poutine a annoncé qu’il allait appeler 300 000 réservistes à combattre en Ukraine et a soutenu un plan visant à annexer certaines parties du pays, tout en déclarant à l’Occident qu’il était prêt à utiliser des armes nucléaires pour défendre la Russie.

« Si l’intégrité territoriale de notre pays est menacée, nous utiliserons tous les moyens disponibles pour protéger notre peuple – ce n’est pas du bluff », a déclaré Vladimir Poutine.

La Russie possède « beaucoup d’armes pour répondre », a ajouté M. Poutine.

Après la sortie de Vladimir Poutine, Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, a déclaré que la menace d’utiliser des armes nucléaires est « une rhétorique dangereuse et imprudente. »

M. Stoltenberg, qui s’est entretenu avec Alessandra Galloni, rédactrice en chef de Reuters, à New York, a déclaré que la première mobilisation de la Russie depuis la Seconde Guerre mondiale entraînerait une escalade du conflit et coûterait davantage de vies, y compris celles des Russes et des Ukrainiens.

Il a déclaré que cette menace était la preuve que Poutine avait fait un mauvais calcul depuis l’invasion de l’Ukraine le 24 février.

L’OTAN, dit-il, resterait calme et « ne s’engagerait pas dans le même genre de rhétorique nucléaire imprudente et dangereuse que le président Poutine. »

« Le discours du président Poutine démontre que la guerre ne se déroule pas comme prévu. Il a fait une grosse erreur de calcul. L’envoi de troupes supplémentaires entraînera une escalade du conflit. Cela signifiera davantage de souffrances, davantage de pertes de vies – des vies ukrainiennes, mais aussi des vies russes », a ajouté M. Stoltenberg.

M. Stoltenberg a déclaré que, bien que les troupes russes soient mal équipées et ne disposent pas d’un commandement et d’un contrôle adéquats, il est difficile d’envisager une fin prochaine du conflit.

« La seule façon de mettre fin à cette guerre est de prouver que le président Poutine ne gagnera pas sur le champ de bataille. Lorsqu’il s’en rendra compte, il devra s’asseoir et négocier un accord raisonnable avec l’Ukraine », a déclaré Stoltenberg.

Des nouveaux détails sur la femme décédée en poursuivant son mari et sa maîtresse

Cet article est apparu en premier  sur : https://www.afrikmag.com